Les chars Français 1939-1940.        Les chars lourds (heavy tanks).      Les chars B1 et B1 bis.

Chars B1 et B1bis.rar
Archive de donnée comprimée 2.1 MB

B1 Bis "AISNE"  n° 339   37e BCC   2e compagnie

Perçu par le 41e BCC à Gien le 8 décembre 1939.
Transféré au détachement Gasc le 12 juin 1940.
L'AISNE, le CORBIERES et le BENI SNASSEN reçoivent l'ordre de défendre le pont de Pogny sur la Marne. Face à une supériorité écrasante de l'ennemi, l'AISNE engage le combat. Le char est rapidement touché à plusieurs reprises par des projectiles de gros calibre. Un obus arrache la chenille gauche, un autre emporte le tourelleau, blessant mortellement le lieutenant Robert Homé. Il réussit à quitter sa tourelle mais tombe à proximité du char. Les autres membres de l'équipage, Serrier (pilote), Bodin et  Batifoulier parviennent à évacuer sains et saufs. Quelques instants plus tard le BENI SNASSEN subit le même sort au même endroit, le CORBIERES a reçu l'ordre de se replier.

Equipage :
Chef de char : Lieutenant Robert Homé, tué.
Pilote : Sergent Maurice Serrier.
Radio : Caporal Lucien Bodin.
Aide-pilote : Chasseur Baptiste Batifoulier.
Mécanicien : Chasseur Antoine Depailler.

B-1bis Aisne.rar
Archive de donnée comprimée 4.8 MB

B1 bis  "BOURRASQUE"       n°257     15e BCC     1ère compagnie

Constructeur : Saint-Chamond.

Livré au 508 RCC à Lunéville début 1939.
Versé au 15e BCC 1ère compagnie en septembre 1939.

2e DCR     Le 17 mai 1940
Au cours des engagements du 16 mai autour de Montcornet, plusieurs chars du 15e BCC sont endommagés ou en panne. Quatre chars avariés, le TEMPÊTE, Le MARTINIQUE, l'AQUITAINE, le TOULON se regroupent autour du BOURRASQUE en bon état. La nuit tombe, les réservoirs sont presque vides. Après concertation, deux engins sont sabordés : le MARTINIQUE et l'AQUITAINE. Le BOURRASQUE prend en remorque le TOULON et le TEMPÊTE.
Au matin du 17 mai, vers 6 heures, les chars sont rejoints par un camion allemand rempli de fantassins. Un coup de 47 détruit le camion et les soldats allemands sont dispersés par les mitrailleuses des chars.
Mais le BOURRASQUE est à court d'essence. Les équipages transvasent dans ses réservoirs le carburant restant des autres engins, puis le BOURRASQUE, dételé, part en direction du sud, vers Pargny, à la recherche d'un ravitaillement.
Pargny passé sans encombre, le BOURRASQUE tombe sur la brigade de chars allemande Nedwig avançant vers l'Oise. Tout en roulant le long des colonnes du bataillon motocycliste n°1 en marche vers Mortiers, le char français tire, semant le désordre par les destructions qu'il provoque. Après Mortiers, le bataillon du Pz.Rgt.1 réagit, attaque au canon le BOURRASQUE qui finit par tomber en panne d'essence, piqué de coups de 37mm et de quelques coups de 75mm.
A 11h15, toutes munitions épuisées, l'équipage se rend et est extrait un à un du char par les allemands.

Equipage :
Chef de char : Lieutenant Sauret
Pilote : Sergent Seguin
Aide-pilote : Caporal Gentner blessé
Radio : Chasseur Mogrédien

B1 bourrasque.rar
Archive de donnée comprimée 5.8 MB

B1 "FLANDRES" n° 128            511e RCC    4e compagnie

Capturé en panne de carburant en juin 40 ce char est remis en service par les Allemands.
Les FFI le recapture à nouveau fin 44 et il est actuellement au musée des Blindés de Saumur.
http://www.youtube.com/watch?v=VuLb-CUjYis

B1 Flandres.rar
Archive de donnée comprimée 5.2 MB

B1 bis "GAILLAC"   n° 368          49e BCC   3e compagnie

Combat de Stonne
Longeant la route de La Berlière le GAILLAC est mis hors de combat le 15 mai 1940 à 300m à l'est du Château d'eau de Stonne. Le char est incendié, tout l'équipage est tué.

Equipage :
Chef de char : Adjudant-chef Jean Simon.
Pilote : Sergent Jean Mathis.
Radio : Caporal Pierre Mairot.
Aide-pilote : Caporal Marie Schnoebelen.

B1 49BCC Gaillac.rar
Archive de donnée comprimée 3.7 MB

B1 Bis "MISTRAL"   n° 265         15e BCC   3e compagnie

Ex "BISON"
Constructeur : FCM
Livré au 508e RCC à Lunéville en 1939.
A la mobilisation, affecté au 8e BCC 2e compagnie
Versé au 15e BCC le 18 avril 1940.
 
Char du Lieutenant Jean Pompier, commandant la 3e compagnie.
Le 17 mai 1940, en compagnie du TUNISIE , le MISTRAL participe à un raid sur Landrecies. où la charge détruit les avant-gardes d'une Panzer Division constituées par un rassemblement de véhicules tout terrain et d'automitrailleuses.
Les deux chars passent la nuit à Ors. Le 18 mai, le combat débute vers 10 heures entre chars allemands et antichars français des Dragons à l'est d'Ors. Le MISTRAL et le TUNISIE sont postés pour tenir la route de Pommereuil et contenir les allemands qui contournent le village par le nord.
En fin de journée, Wassigny est évacué. Le sous/lieutenant André Raiffaut prend le commandement du char.
Une colonne composée de trois chars (TUNISIE, MISTRAL et MAROC) quitte Wassigny dans la soirée.
Dans la matinée du 19 mai, le MISTRAL est pris à partie à l'entrée du Catelet par des allemands embusqués.
Le MISTRAL, touché, devient noir et s'affaisse après qu'on ait entendu une forte explosion.

Equipage :
Chef de char : Lieutenant Jean Pompier puis Sous-Lieutenant André Raiffaut
Pilote : Sergent-chef Colment (prisonnier évadé, aspirant au 501e RCC. Tué en décembre 1944)
Aide-pilote : Caporal-chef Buatois
Radio : Caporal-chef Masse

B1 8BCC Mistral.rar
Archive de donnée comprimée 4.4 MB

B1 Bis "RIBAUVILLE"   n° 357      49e BCC   1ère compagnie

Constructeur : SCHNEIDER
Combat du bois du Mont-Dieu le 15 mai 1940
Au lieu-dit La Richenière, au nord du bois du Mont-Dieu, le RIBAUVILLE neutralise un canon de 75mm et détruit une rame de camions transports de troupes.
Le char encaisse 17 impacts, 5 de face et 12 sur le côté droit.

24 mai 1949 18h00   Combats de Tannay
L'apparition des chars sur la cote 276 et le débouché sur le glacis de la ferme La Forge de ceux qui vont attaquer sur la ferme Le Moulinot déclenche des tirs d'artillerie ennemis d'une extrême violence sur toute cette zone.
Les chars sont également pris à partie par de nombreux antichars, 37 et 47, qu'ils repèrent difficilement, aveuglés par la poussière.

Equipage :
Chef de char : Lieutenant Noël Valois
Pilote : Sergent Léon Honor
Radio : Sergent Brix
Aide-pilote : Caporal Georges Arger

Le char avarié au cours du combat du 24 mai est embarqué fin mai en gare de Challerange pour évacuation sur l'intérieur.
Le char ne reviendra pas à la 3e D.C.R. et sa trace est perdue.
Le RIBAUVILLE a été photographié dans un parc de matériel non identifié.
Le nom du char est mal orthographié, il devrait s'écrire RIBEAUVILLE.

B1 49BCC Ribauville.rar
Archive de donnée comprimée 4.3 MB

Beute Panzerkampfwagen   Renault B1/B2 740(f)

Juin 1940, la défaite totale de l’armée française est consommée.
Pour l’armée allemande, c’est l’heure du bilan. Plus d’un million de prisonniers et des quantités innombrables de matériels ont été capturés.
De l’arme de poing aux chars les plus sophistiqués, c’est le matériel de toute une armée qu’il faut comptabiliser et réaffecter aux forces de la Wehrmacht.
Dans ce parc de véhicules se trouve le B1 Bis.
Ce char a donné beaucoup de soucis aux Allemands lors de la campagne de France et a enregistré de nombreux succès aussi bien contre les chars adverses que contre l’infanterie.
Son blindage épais a bien résisté aux coups des blindés comme à celui des anti-chars
Le char a marqué les combattants allemands et le Propaganda Staffel réalisera de nombreuses photos des blindés détruits ou capturés peut-être dans le but d’exorciser la crainte engendrée par ce matériel.
Il est donc normal que les 160 modèles saisis soient affectés au sein de la Panzer-Waffe.
Ce char sera utilisé tout le long du conflit sur les théâtres d’opérations européens. On retrouvera le B1 Bis dans ses différentes versions au combat en France, dans les îles anglo-normandes, en Hollande, en Yougoslavie et en URSS.
Il sera bien sûr modifié et mis aux normes allemandes. Certains modèles recevant un tourelleau à 2 trappes et une antenne radio de 2 m. Les autres modifications donneront naissance aux modèles suivants :
- version auto école par retrait de la tourelle ou Schullfahrzeupanzer B2 (f).
- version canon automoteur par retrait de la tourelle et mise en place du canon Le FH 18 de 10.5 cm. 18 B1 Bis furent ainsi transformés. Dénomination allemande : 10.5 Cmm leFH 18/3 (s) Auf Geschutzwagen B-2 (f),il équipera 26° Pz.Div.
- version lance-flammes, le char conserve sa tourelle avec son armement de 47 mm, mais le canon co-axial de 75 mm est retiré et remplacé par un système de lance-flamme. Un réservoir de liquide inflammable est installé à l’arrière du char. Le lance-flammes a une capacité 200 jets de 3 secondes.60 chars seront ainsi modifiés. Dénomination allemande : Flammenwerferpanzer Renault B2 (f).
Pendant la libération de la France en 1944, il reste une quarantaine de B1 Bis lance -flammes en service dans l’armée allemande.
Certains d’entre eux recevront même une couche de zimmerit sur la tourelle.
Une dizaine de B1 Bis retournent chez leurs anciens propriétaires Français et notamment chez les FFI et au 13° Dragons (France) qui combattra en avril 1945 sur l'Atlantique contre la poche Allemande de Royan.

compresser01.rar
Archive de donnée comprimée 2.5 MB
compresser 2.rar
Archive de donnée comprimée 4.1 MB
compresser 03.rar
Archive de donnée comprimée 6.5 MB

Les chars Français 1939-1940.   Les chars moyens(medium tanks).  Le char  AMX 40.

AMX 1940.rar
Archive de donnée comprimée 2.3 MB
AMX camos.rar
Archive de donnée comprimée 4.2 MB

Nouveau camouflage pour le tank AMX 40 sous contrôle de  son chef de char.
New camouflage for the tank AMX 40 under the control of its tank commander.

special avril.rar
Archive de donnée comprimée 2.0 MB

Le char Renault D2.

CHAR RENAULT D2.rar
Archive de donnée comprimée 6.9 MB
D2 with camos.rar
Archive de donnée comprimée 13.0 MB

Le char SOMUA S35.

Somua APX.rar
Archive de donnée comprimée 10.0 MB
Somua ARL.rar
Archive de donnée comprimée 9.9 MB
tous les S.35.rar
Archive de donnée comprimée 47.9 MB

Les chars Français1939-1940.         Les chars légers.                            le char AMX 38

COMPRESSE 1.rar
Archive de donnée comprimée 36.8 MB
COMPRESSE 2.rar
Archive de donnée comprimée 31.9 MB
COMPRESSE 3.rar
Archive de donnée comprimée 30.1 MB
COMPRESSE 4.rar
Archive de donnée comprimée 24.7 MB

Le char FCM 36

FMC 36 part 2.rar
Archive de donnée comprimée 41.5 MB
FMC 36 part 1.rar
Archive de donnée comprimée 49.8 MB

Le char RENAULT R 35

RENAULT R35.rar
Archive de donnée comprimée 73.9 MB
RENAULT R35 bis.rar
Archive de donnée comprimée 47.3 MB
Char Renault R35 destroy.rar
Archive de donnée comprimée 15.3 MB

Le Char Renault D1

D1 tourelle Berliet.rar
Archive de donnée comprimée 11.7 MB
D1 destroy.rar
Archive de donnée comprimée 18.6 MB
D1 tourelle Schneider.rar
Archive de donnée comprimée 15.7 MB
compresse 01.rar
Archive de donnée comprimée 21.2 MB
compresse 02.rar
Archive de donnée comprimée 19.5 MB

Le char HOTCHKISS H-35

Les 3 chars ci-dessus compressés en 1 seul fichier.

The 3 tanks above compressed in 1 single file

 

H-35.rar
Archive de donnée comprimée 7.4 MB

Les 2 tanks ci-dessus compressé en 1 seul fichier.

The 2 tanks above compressed in 1 single file.

H-35 destroy.rar
Archive de donnée comprimée 5.7 MB
compresse 01.rar
Archive de donnée comprimée 10.3 MB
compresse 02.rar
Archive de donnée comprimée 10.0 MB
compresse 03.rar
Archive de donnée comprimée 10.3 MB

Le char Renault FT 17

https://fr.wikipedia.org/wiki/Char_Renault_FT

https://en.wikipedia.org/wiki/Renault_FT

Les 10 chars ci-dessus compressés en 1 seul fichier.

The 10 tanks above compressed into 1 single file.

 

FT 17.rar
Archive de donnée comprimée 37.2 MB

Different camouflage models compiled into a single file .RAR to decompress.

Quelques nouveaux camouflages complilés en 1 seul fichier .RAR à décompresser.

37mm.rar
Archive de donnée comprimée 25.6 MB
75 BS.rar
Archive de donnée comprimée 8.0 MB
ft AC.rar
Archive de donnée comprimée 17.7 MB
divers.rar
Archive de donnée comprimée 14.1 MB