Tupolev SB-2 .

(ROCAF :Force aérienne de la République de Chine)

le SB-2 fut construit en grand nombre au cours des années trente et participa activement à la «Guerre Patriotique», à partir de juin 1941. Répondant aux besoins d'une spécification de 1933 des VVS concernant un «Skorostnoï Bombardirovchtchik» (bombardier rapide), la firme Tupolev produisit un avion qui surpassera de loin le Bleinheim dont la conception fut postérieure. C’était le premier avion soviétique qui employait un revêtement travaillant. Le prototype SB-1 était muni de moteurs en étoile M-25 et ses performances s'améliorèrent encore avec des moteurs en ligne VK-1 00. Ce fut en septembre 1934 que le prototype du SB-2 «katiuska» (petite katya), désigné ANT-40, vola pour la première fois.
Il s'agissait d'un bombardier monoplan à voilure médiane de construction métallique. Sa propulsion était assurée par deux moteurs de type M.100 (des Hispano-Suiza construits sous licence) qui lui permettaient d'atteindre 450 km/h, ce qui était supérieur à bon nombre de chasseurs en service a l'époque. La production en série débuta en septembre 1935. Le SB-2bis qui suivit, avait deux moteurs en ligne M-103 de 960ch et une plus grande autonomie, et les postes de tirs furent remplacés par des tourelles. Le SB-RK fut une version de bombardement en piqué aussi désignée Archangelsky AR-2.
Les seuls défauts du «katiuska» furent une sous-motorisation qui rendait ses décollages difficiles ainsi qu'un faible emport en bombes, sur une distance relativement courte. Par contre, sa maniabilité était exceptionnelle pour ce type d’appareils.
En 1937, 200 SB-2 furent également livrés à la Chine nationaliste.

Modèle :Tupolev SB-2bis
Envergure :20.34 m
Longueur :12.29 m
Hauteur :3.28 m
Motorisation :2 moteurs Klimov M-103
Puissance totale :2 x 1100 ch
Armement :4 mitrailleuses de 7.62mm
6 bombes de 100 kg ou une bombe de 500 kg
Poids en charge :9600 kg
Vitesse maximale :450 km/h
Plafond pratique :10500 m
Distance franchissable :1600 km (avec carburant maximum)
Equipage :3

SB-2 ROCAF.zip
Archives compressées en format ZIP 4.2 MB

Northrop YB-35.

Le Northrop YB-35 ou Northrop NS-1 est un bombardier, le premier aéronef américain de type aile volante. Il est développé pendant la Seconde Guerre mondiale sur une demande de l’USAAF, voulant disposer d’un bombardier lourd à long rayon d’action capable de bombarder l’Europe occupée et l’Allemagne Nazie dans le cas où la Grande-Bretagne tomberaient aux mains des Nazis.
En novembre 1941, L’USAAF signe un contrat pour un prototype du XB-35. Ce contrat prévoit également une option pour un deuxième prototype, option confirmée en 1942. Le premier exemplaire fut livre en Novembre 1943 le second en Avril 1944.
Le 13 septembre 1943, l’USAAF commande 13 exemplaires de préséries.
En 1948, avec l’arrivée du réacteur, il apparait clairement à l’USAAF que le XB-35 serait obsolète avant sa mise en service. Le contrat est annulé et les deux seuls exemplaires ayant volés sont ferraillés en 1949.

Constructeur      Northrop Corporation
Rôle     Bombardier stratégique
Statut     Projet abandonné en 1949
Premier vol     Juin 1946
Mise en service     Jamais mis en service
Investissement     66 millions de dollars
Équipage 9
Moteur     4 Pratt & Whitney R-4360-17 et R-4360-21
Type     28 cylindres en quadruple étoile refroidi par air avec turbocompresseur
Puissance unitaire     3 000 ch
Envergure     52,2 m
Longueur     16,2 m
Hauteur     6,2 m
Masses à vide     54 432 kg
Maximale     95 000 kg
Performances
Vitesse maximale     629 km/h
Plafond     12 100 m
Rayon d’action     13 100 km
Charge alaire     421 kg/m2
Armement Interne     20 mitrailleuses Browning M2 de 12,7 mm
                Externe     23 210 kg de bombes

Northrop xb-35.zip
Archives compressées en format ZIP 6.9 MB

N'oubliez pas de visiter le cockpit, il y a un petit cadeau pour vous à l'intérieur !

Don't forget to visit the cockpit, there is a small gift for you inside!

Iliouchine Il-2 Chtourmovik .

L'Iliouchine Il-2 Chtourmovik était l'un des meilleurs avions d'attaque au sol de la Seconde Guerre mondiale et il fut produit par l'URSS en grande quantité : plus de 36 163 exemplaires, ce qui est le record absolu de production pour un appareil militaire.
'Il-2 se montra redoutable contre les transports et les blindés allemands, mais il était lui-même vulnérable aux attaques de chasseurs. Ainsi, certaines unités improvisèrent des Il-2 biplaces à partir de cellules d'Il-2 monoplaces, avec un mitrailleur en extérieur manipulant un couple de mitrailleuses DA de calibre 7,62 mm.
Quelle que soit la version, le légendaire Il-2 restait tout de même un appareil vulnérable. En effet, que ce soit la version monoplace d'origine ou les versions biplaces tardives, ces appareils restèrent des cibles de choix pour la chasse et la DCA allemande, tout en étant confiés dans les moments les plus critiques à des pilotes inexpérimentés. Ainsi, si l'Il-2 fut l'appareil soviétique le plus produit de la Seconde Guerre mondiale, il fut aussi celui dont le taux de pertes était le plus élevé.

Constructeur      Iliouchine
Rôle     Avion d'attaque au sol ou bombardier-torpilleur
Statut     Retiré du service
Premier vol     30 décembre 1939
Nombre construits     36 163
Équipage 2
Motorisation
Moteur     1 Mikulin AM 38 F, 12 cylindres en V de 1 680 ch
Envergure     14,64 m
Longueur     11,60 m
Hauteur     3,39 m
Surface alaire     38,51 m2
Masses à vide     3 800 kg
Maximale     5 335 kg
Vitesse maximale     450 km/h (Mach 0,36)
Plafond     7 500 m
Rayon d’action     755 km
Armement
Interne     2 canons VYa de 23 × 152 mm
2 mitrailleuses ShKAS de 7,62 mm en chasse
1 mitrailleuse UBT de 12,7 mm servie par le mitrailleur arrière
Externe     400 kg de bombes et/ou 4 roquettes

il2.zip
Archives compressées en format ZIP 1.2 MB

Grumman JRF-4 "Goose".

A la base, l’appareil était un transport léger à six ou sept places et un appareil de patrouille avec quelques variantes.  
Dans sa version de patrouille, le Goose était équipé sous les ailes de deux lance-bombes capables de porter chacun un projectile de 110 kilos ou une charge de profondeur.
Le Goose effectua entre autre des missions de reconnaissances photographiques, d’entrainement à la navigation, de remorquage de cibles, de lutte anti sous-marine et de recherche et de sauvetage en mer. Les possibilités multiples du Goose, sa fiabilité et sa robustesse, le désignèrent pour être employé par les forces américaines durant la seconde guerre mondiale.

Type : Appareil amphibie de transport et de sauvetage
Envergure : 14,95 m
Longueur : 11,70 m
Surface alaire : 35,08 m2
Vitesse maximale : 325 km/h à 1500 m
Moteurs : 2 Pratt & Whitney Wasp Junior de 450 ch
Plafond pratique : 6705 m
Distance franchissable : 1689 km
Masse : 3600 kg maximum au décollage
Équipage : 2 hommes, 4 ou 5 passagers
Armement : 2 bombes de 110 kg ou charges de profondeur équivalentes sous les ailes

grumman goose.zip
Archives compressées en format ZIP 649.3 KB

Grumman F4F-4 Wildcat.

Le Grumman F4F Wildcat est un avion de chasse américain pour porte-avions qui fut mis en service au sein de l'US Navy et de la Fleet Air Arm britannique en 1940 sous la dénomination Martlet.
D'abord utilisé en combat par les Anglais en Europe, le Wildcat fut aussi et surtout utilisé par les Américains dans le théâtre du Pacifique en 1941-1942. Le Wildcat fut remplacé par le rapide Grumman F6F Hellcat pour faire face au Zero. Mais le FM Wildcat fut toujours fabriqué par General Motors pour servir sur les porte-avions d'escorte où des chasseurs plus lourds et plus gros ne pouvaient être utilisés.
Relativement bien blindé et équipé de réservoirs auto-obturant, le Wildcat pouvait survivre à de nombreux impacts infligés par les Zéros à la surprise de ceux-ci, faiblement blindés.

Constructeur      Grumman
Rôle     Avion de chasse embarqué
Premier vol     2 septembre 1937
Équipage 1 pilote
Motorisation 1 Pratt & Whitney R-1830/86 Twin Wasp
Type     Moteur en étoile de 1 200 ch.
Envergure     11,6 m
Longueur     8,8 m
Hauteur     3,6 m
Surface alaire     24,2 m2
Masses à vide     2 610 kg
Avec armement     3 176 kg
Vitesse maximale 531 km/h (Mach 0,43)
Plafond     11 430 m
Rayon d’action     1 360 km
Armement Interne 6 mitrailleuses Browning M2 de 12,7 mm
                Externe 91 kg de bombes
Déloiement et ploiement des ailes manuel,celles-ci sont pliées le long du fuselage et non plus vers le haut.
3 mitrailleuses de 12,7 mm dans chaque ailes, rampe de dessous d'aile pour des bombes ou des nourrices de 53 galons, prise d'air sur le capot et trois ailerons plus hauts et un plus bas de chaque côté, vitre avant avec blindage mais sans les trames latéraux, petite roulette de queue en gomme pleine; novembre 1941, 1 169 exemplaires du F4F-4 construits.

F4F-4 geardown.zip
Archives compressées en format ZIP 5.8 MB

3 nouvelles versions du F4F Wildcat :

- 1 au sol

- 1 au sol et ailes repliées

- 1 en vol.

3 versions F4F.zip
Archives compressées en format ZIP 1'011.9 KB

Convair XFY Pogo.

Le XFY-1 (Model 5) était un chasseur monoplace expérimental révolutionnaire pour la marine américaine, conçu dans le cadre d'un programme destiné à étudier la faisabilité d'un appareil à décollage et atterrissage verticaux, pouvant reposer sur son empennage et être utilisé à partir de plates-formes embarquées exiguës ; trois prototypes furent commandés en mars 1951.

L'appareil était doté d'ailes delta modifiées et de deux empennages verticaux hypertrophiés, dont le ventral était largable pour permettre un atterrissage forcé, c'est-à-dire utilisant la portance des ailes ; au sol, le XFY-1 reposait sur des roulettes placées à l'extrémité de ses plans porteurs horizontaux et verticaux. Le siège éjectable du pilote était monté sur un cardan, qui l'inclinait de 45 degrés quand l'appareil se mettait en position verticale. La propulsion était assurée par deux hélices contrarotatives mues par un moteur Allison YT40-A-6 d'une puissance effective de 5 850 ch (en attendant que ne devienne disponible le XT40-A-16 d'une puissance de 6 955 ch) ; l'armement envisagé comportait quatre canons de 20 mm dans des nacelles de bout d'ailes ou 48 roquettes de 70 mm
Les premiers essais de cet appareil furent menés sous un hangar à dirigeable, et le XFY-1 effectua 280 décollages à l'entrave. Puis il effectua son premier décollage et son premier atterrissage verticaux le 1er août 1954 ; quant au premier passage en vol horizontal, il eut lieu le 2 novembre 1954.
Le programme de production en série fut annulé en 1954, en raison de problèmes de maniabilité mais surtout parce que les militaires estimaient qu'il n'était pas intéressant de fabriquer un chasseur n'offrant que des performances égales à celles des avions à réaction de la même catégorie.

Envergure : 8.43 m
Longueur : 10.66 m
Motorisation : 1 turbopropulseur Allison YT40-A-6
Puissance totale : 1 x 5850 ch
Armement : 4 canons de 20 mm
Poids en charge : 7371 kg
Vitesse maximale : 982 km/h
Plafond pratique : 13300 m
Autonomie : 1 heures
Equipage : 1

convair.zip
Archives compressées en format ZIP 1.2 MB

North American F-82G Twin Mustang .

En dépit de son nom, le Twin Mustang était loin d'être constitué de deux Mustang réunis par leur aile centrale. Il n'en reste pas moins vrai que North American gagna du temps et économisa de l'argent en reprenant l'installation moteur et d'autres éléments du P-51 pour fabriquer un chasseur d'escorte biplace bimoteur. L'USAAF avait besoin d'un tel appareil pour accompagner ses B-29 dans leurs missions contre le japon à la fin de la deuxième guerre mondiale.
Trois prototypes furent commandés : deux sous le nom de XP-82, avec deux moteurs Packard MerlinV-1650-23/25 et un sous le nom de XP-82A, avec un Allison V-1710-119. Tous trois volèrent en 1945, le premier le 6 juillet. Un contrat portant sur 500 P-82B fut annulé après la construction des 20 premiers, qui furent livrés au début de 1946.

Envergure :15.62 m
Longueur :12.92 m
Hauteur :4.21 m
Motorisation :2 moteurs Allison V-1710-143/145
Puissance totale :2 x 1600 ch
Armement :6 mitrailleuses
          1820 kg de charge offensive
Poids en charge :11632 kg
Vitesse maximale :741 km/h à 6400 m
Plafond pratique :11856 m
Distance franchissable :3600 km
Equipage :2

P-82.zip
Archives compressées en format ZIP 243.1 KB

Northrop XP-56 Black Bullet.

Le Northrop XP-56 Black Bullet est un avion de chasse expérimental américain.
Seuls deux appareils (n°1 : numéro de série 41-786, n°2 numéro de série 42-38353) seront construits dont le premier sera détruit lors d'essais en vol.
Le XP-56 est le premier avion entièrement construit en magnésium. Il est caractérisé par train tricycle d'un empattement de 3,83 m et d'une voie de 3,44 m.Il est doté d'une Voilure en flèche à 26° au niveau du bord d'attaque et en double dièdre dont l'angle à l'emplanture est de 6°. Son allongement est de 5,91. Les ailes sont positionnées à mi-hauteur du fuselage. Les prises d'air pour le moteur se situe dans l'emplanture de l'aile. Particularité, cet avion ne possède pas d'empennage horizontal, il préfigure déjà les futures ailes volante de Northrop.Au niveau du groupe motopropulseur, l'avion utilise un moteur Pratt & Whitney R2800-29 Double Wasp développant 2 000 ch au décollage,1 650 ch à 6 860 m en combat et 1 500 ch à 6 550 m en vol normal. C'est un moteur radial à refroidissement par air composé de 18 cylindres en double étoile. Il entraîne deux hélices contrarotatives d'un diamètre de 2,95 m pour celle antérieure et de 2,90 m pour la postérieure.Concernant l'armement, le XP-56 était prévu pour être équipé de deux canons Hispano-Suiza de 20 mm pouvant tirer 100 obus chacun et de 4 mitrailleuses Browning M2 de 12,7 mm dotées de 400 balles chacune. Cependant il ne fut jamais monté.

Constructeur      Northrop
Rôle     Avion de chasse (Prototype)
Premier vol     6 septembre 1943
Nombre construits     2
Équipage 1 pilote
Motorisation : 1 Moteur Pratt & Whitney R2800-29 Double Wasp
Type     Moteur radial à 18 cylindres
Puissance unitaire     2 000 ch au décollage
Envergure     12,97 m
Longueur     7,19 m
Hauteur     2,94 m
Surface alaire     28,52 m2
Masses à vide     3 946 kg
Carburant     1 210 L kg
Avec armement     5 148 kg
Vitesse Maximale au niveau de la mer : 671 km/h
Plafond     10 000 m
Vitesse ascensionnelle     15,9 m/min
Rayon d’action     1 062 km
Armement interne :    2 canons Hispano-Suiza de 20 mm
                        4 mitrailleuses Browning M2 de 12,7 mm

xp56.zip
Archives compressées en format ZIP 2.0 MB

Sikorsky S-38 A.

Le Sikorsky S-38 est un hydravion à coque américain destiné au transport de passagers. Conçu dans les années 1920, le S-38 est équipé de 8 sièges et dispose de deux moteurs de 400 chevaux chacun. Il est également utilisé comme avion de transport militaire, par l'USAAF, sous la désignation C-6. Au total, 101 exemplaires sont construits, et deux existent encore aujourd'hui.

Rôle     Avion de ligne et transport militaire
Constructeur     Sikorsky Aircraft Corporation
Équipage     2 (1 pilote, 1 copilote)
Premier vol     25 mai 1928
Mise en service     Octobre 1928
Client principal     Pan American Airways1
Production     1928 - 19332
Dimensions
Longueur     12,27 m
Envergure     21,85 m
Hauteur     4 22 m
Aire alaire     68,6 m²
Masse et capacité d'emport
Max. à vide     2,727 t
Max. au décollage     4,764 t
Passagers     82
Motorisation
Moteurs     2 Pratt & Whitney R-1340 (9 cylindres en étoile)
Puissance unitaire     298 kW
(400 ch)
Puissance totale     596 kW
(800 ch)
Performances
Vitesse maximale     192 km/h
Autonomie     1 200 km
Plafond     5 000 m
Vitesse ascensionnelle     3,82 m/s
Charge alaire     69 kg/m²
Puissance massique     130 W/kg

sikorski s-38.zip
Archives compressées en format ZIP 5.4 MB

Consolidated PBY Catalina.

Le Consolidated PBY Catalina est un hydravion militaire conçu dans les années 1930 aux États-Unis. Il a été largement utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale, tant par l'armée américaine que par celle d'autres pays alliés, effectuant des missions très diverses (lutte anti-sous-marine, escorte de convois, sauvetage en mer, etc.).
Très fiable et capable de parcourir de grandes distances, le Catalina a été construit à environ 4 000 exemplaires.
La désignation initiale de l'avion était simplement PBY (« PB » pour Patrol Boat, « Y » étant la désignation de la société Consolidated, son constructeur). Il fut surnommé Catalina par les Britanniques.

Constructeur     Consolidated Aircraft
Rôle     Hydravion de patrouille et de bombardement
Statut     En service comme bombardier d'eau
Premier vol     28 mars 1935
Mise en service     Octobre 1936
Coût unitaire     90 000 dollars
Nombre construits     4 050 (toutes versions)
Équipage
9 (pilote, co-pilote, ingénieur de vol, opérateur radio, mécanicien, navigateur, 3 mitrailleurs (tourelle avant, 2 sabord)
Motorisation
Moteur     Pratt & Whitney R-1830
Nombre     2
Type     Moteur en étoile
Puissance unitaire     1 200 ch
Envergure     31,70 m
Longueur     19,46 m
Hauteur     6,15 m
Surface alaire     130 m2
Masses
À vide     9 485 kg
Avec armement     16 066 kg
Performances
Vitesse maximale     314 km/h
Plafond     4 000 m
Vitesse ascensionnelle     318 m/min
Rayon d’action     4 030 km
Armement
Interne     2 mitrailleuses Browning 1919 de 7,62 mm dans le nez
2 Browning M2 de 12,7 mm à l'avant
1 Browning 1919 de 7,62 mm à l'arrière
Externe     1 800 kg de bombes ou de charges de profondeur

catalina.zip
Archives compressées en format ZIP 391.4 KB

Fairey Swordfish I.

Le Fairey Swordfish est un avion militaire anglais des années 1930/1940. Lent et obsolète lors de sa mise en service, il garde cependant une place dans l'Histoire de l'aviation grâce à quelques faits d'armes lors de la Seconde Guerre mondiale. Il était surnommé Stringbag par les aviateurs anglais.
Certains exemplaires étaient équipés de flotteurs pour décoller et atterrir sur l'eau.
Le 27 mai 1941, les Swordfish du porte-avions Ark Royal aidèrent à mettre hors d'état de nuire le cuirassé allemand Bismarck.
Un total de 2 390 exemplaires furent construits, utilisés principalement par la Royal Navy même si quelques-uns équipèrent brièvement la Royal Air Force et qu'une centaine d'avions furent achetés par le Canada. Le dernier Swordfish fut livré en 1944, l'avion étant retiré du service à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Constructeur     Fairey Aviation
Rôle     Bombardier-torpilleur
Premier vol     17 avril 1934
Mise en service     1936
Nombre construits     2 390
Équipage
1 pilote, 1 navigateur/torpilleur, 1 mitrailleur
Motorisation
Moteur     Bristol Pegasus IIIM3
Nombre     1
Type     9 cylindres en étoile
Puissance unitaire     700 ch
Dimensions
Envergure     13,87 m
Longueur     11,00 m
Hauteur     3,92 m
Surface alaire     56,39 m2
Masses
À vide     2 132 kg
Maximale     4 196 kg
Performances
Vitesse maximale     224 km/h
Plafond     3 260 m
Vitesse ascensionnelle     (masse maxi) 152 m/min
Rayon d’action     880 km
Armement
Interne     2 mitrailleuses de 7,7mm (1 fixe,orientée vers l'avant et 1 montée sur affût mobile tirant vers l'arrière)
Externe     au choix : 1 torpille de 457 mm pesant 730 kg, 1 mine de 680 kg, 8 roquettes de 76,2 mm ou encore 4 bombes de 113 kg.

swordfish.zip
Archives compressées en format ZIP 347.4 KB

Hawker Tempest MK V.

Cet appareil construit par Hawker succède au Typhoon et au Hawker Hurricane. Son moteur est un Napier Sabre de 24 cylindres en H sans soupape, capable de développer 3 000 chevaux.Le Tempest V voit le jour en seulement six mois. Son fuselage est agrandi d'un mètre pour y accueillir 400 litres d'essence supplémentaires à 130 d'octane. Il possède une hélice quadripale de 4 mètres de diamètre et un train d'atterrissage oléopneumatique de 5 mètres de voie, pour accroître sa stabilité au sol. Des pneus de petite taille sont développés par Dunlop afin de pouvoir les loger dans les ailes.
A la fin de la guerre il n'y avait qu'une seule escadre équipée uniquement de Tempest : la 122.
Score de la 122 à la fin de la guerre :
391 avions détruits, 27 probables et 275 endommagés ;
1615 camions ;
 78 locomotives détruites et  079 endommagées.
60 % des attaques de locomotives ont été faites par la 122, qui est la seconde escadrille au plus grand nombre de victoires contre des avions. Pierre Clostermann, premier as français, commandera la 122 à partir du 27 avril 1945 et a inscrit douze de ses trente-trois victoires (homologuées par la RAF) à bord d'un Tempest.

Constructeur      Hawker Aircraft Limited
Rôle     Chasseur-bombardier
Premier vol     2 septembre 1942
Mise en service     1944
Nombre construits     1 702
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur     Napier Sabre IIC
Nombre     1
Type     24 cylindres en H refroidis par eau
Puissance unitaire     2 500 ch (1 840 kW), 3 000 ch avec WEP (War Emergency Power)
Dimensions
Envergure     12,49 m
Longueur     10,26 m
Hauteur     4,9 m
Surface alaire     28 m2
Masses
À vide     4 080 kg
Carburant     1 400 L kg
Maximale     6 340 kg
Performances
Vitesse maximale     703 km/h
Vitesse de décrochage     200 km/h
Plafond     11 280 m
Vitesse ascensionnelle     1 097 m/min
Rayon d’action     820 km
Armement
Interne     4 canons de 20 mm
Externe     2 bombes de 450 kg ou 8 roquettes

TEMPEST MKV.zip
Archives compressées en format ZIP 1.9 MB

Gloster SS.37 Gladiator.

Dernier chasseur biplan britannique, le Gladiator effectua son vol initial en 1934. Extrapolé du Gauntlet et doté d'un moteur plus puissant et d'un train d'atterrissage cantilever, cet appareil comportait les mêmes perfectionnements que les chasseurs monoplans de son temps: volets de bord de fuitè et poste de pilotage fermé.
Le Gladiator Mk I, commandé par la RAF, fut mis en service en janvier 1937, une autre version, désignée Sea Gladiator, faisant son apparition au sein de la Fleet Air Arm à partir de février 1939. Celle-ci se différenciait du modèle terrestre par son propulseur plus puissant et ses équipements navals, comme des ferrures de catapultage, une crosse d'appontage et un canot de sauvetage pneumatique.
A l'instar du Sea Gladiator, le Gladiator Mk II disposait d'un moteur Mercury VIIIA. La production prit fin au printemps de 1940, 768 exemplaires ayant quitté les chaînes de montage. Des Gladiator furent utilisés au combat en Méditerranée contre les Italiens jusqu'à la fin de 1941. Quelques-uns servirent en Grande-Bretagne et en Norvège .Sur les 60 Sea Gladiator construits, 38 furent transformés pour servir dans la RAF.

Modèle :Gloster Gladiator Mk II
Envergure :9.83 m
Longueur :8.36 m
Hauteur :3.10 m
Motorisation :1 moteur Bristol Mercury VIIIA
Puissance totale :1 x 840 ch
Armement :4 mitrailleuses de 7.7mm
Poids en charge :2200 kg
Vitesse maximale :414 km/h à 4420 m
Plafond pratique :10200 m
Distance franchissable :715 km
Equipage :1

GLOSTER GLADIATOR.zip
Archives compressées en format ZIP 5.1 MB

Gloster Meteor NF14.

Le Gloster Meteor est le premier avion à réaction militaire mis en service par le Royaume-Uni, et le seul avion de ce type utilisé par les forces Alliées pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a été construit à près de 4 000 exemplaires.
Le Meteor Mk I est cependant sous-motorisé, ses canons s'enrayent facilement, le pilote n'a pas un champ de vision très étendu sur les côtés et l'arrière, et l'avion est lourd à piloter.
En décembre 1944 commencent les livraisons de la version Mk III, avec une structure renforcée, plus de carburant, une verrière modifiée et des réacteurs Rolls-Royce Derwent I de 8,83 kN. Un combat simulé est organisé avec un Hawker Tempest, et le Meteor s'avère supérieur dans presque tous les domaines. Le Meteor Mk III est la première version de série, produite à 210 exemplaires, et remplace très vite le Mk I.

Constructeur      Gloster Aircraft Ltd.
Rôle     Avion de chasse
Premier vol     5 mars 1943
Mise en service     1944
Nombre construits     4263
Équipage 1 pilote
2 turboréacteurs Rolls-Royce W.2B/23C Welland 1 de 906 kg de poussée unitaire
Envergure     13,11 m
Longueur     12,58 m
Hauteur     3,96 m
Surface alaire     34,74 m2
Masses à vide     4 771 kg
Maximale     6 314 kg
PerformancesVitesse maximale     (à 3000m) 768 km/h
Plafond     13 100 m
Armement    4 canons de 20 mm en interne.
Le modèle présenté est une version NF14 ( chasseur de nuit) avec l'avant encore allongé pour installer un radar AN/APQ-43, et équipé d'une nouvelle verrière offrant une meilleure visibilité pour les 2 membres d'équipage.

Meteor NF14.zip
Archives compressées en format ZIP 3.0 MB

Republic P-47 Thunderbolt.

Le Republic P-47 Thunderbolt fut l'un des chasseurs américains les plus importants de la Seconde Guerre mondiale, et l'un des avions les plus produits de tous les temps avec plus de 15 000 exemplaires construits. Sa grande taille et sa solide construction lui ont valu son surnom de Jug, abréviation de Juggernaut (Le Fléau). Il excellait dans les missions d'appui-feu des troupes au sol, qui devint rapidement son rôle principal. En effet, ses performances seulement convenables comme chasseur ne lui permettaient pas de rivaliser avec l'autre chasseur américain P-51 Mustang.
Le 14 octobre 1941, L'USAAF passe commande de 850 avions. La seule usine de Republic, de Farmingdale à Long Island, ne suffit plus à couvrir les besoins, et une nouvelle est créée dans l'Indiana, à Evansville qui reçoit une commande de 1 050 avions, le 31 janvier 1942, et commence à livrer dès septembre 41.

Mise en service     1942
Date de retrait     1966 (Force aérienne péruvienne)
Nombre construits     15 683
Équipage 1 pilote
Motorisation 1 Moteur Pratt & Whitney R-2800-59
Envergure     12,40 m
Longueur     11,03 m
Hauteur     4,31 m
Surface alaire     27,87 m2
Masses   À vide     4 510 kg
         Avec armement     7 940 kg
         Maximale     8 000 kg
Vitesse maximale     689 km/h (Mach 0,56)
Plafond     12 810 m
Rayon d’action     3 047 km
Armement
Interne     8 mitrailleuses Browning M2 de 12,7 mm
Externe     1 135 kg de bombes ou 10 roquettes de 127 mm ou 2 bombes de 450 et 6 roquettes de 144 mm

thunderbolt landing.rar
Archive de donnée comprimée 487.8 KB
thunderbird flying.zip
Archives compressées en format ZIP 462.9 KB

Boulton Paul Defiant MK1.

le Boulton Paul Defiant était un chasseur monomoteur à ailes basses dépourvu d'armement vers l'avant et équipé d'une tourelle de 4 mitrailleuses de 0,303 pouces (7,7 mm) Browning tirant vers l'arrière.
Ce type d'avions était destiné à s'en prendre aux bombardiers ennemis en les attaquant par en dessous, partie supposée la moins défendue.
Ce concept s'avéra désastreux dans la pratique face aux escortes de chasseurs accompagnant les bombardiers, contre lesquels ils n'avaient que très peu de moyens de défense. Et cela d'autant plus qu'il utilisait le même moteur que le Hurricane, alors qu'étant plus lourd, il était par conséquent moins rapide que ce dernier.
L'inefficacité du concept conduisit à reléguer très rapidement les Defiant à la chasse de nuit ( version MK1 NF 1) puis à les retirer du service après que l'emploi d'avions plus efficaces tel que le Beaufighter puis le Mosquito se généralisa au printemps de 1941. La carrière du Defiant dans la chasse de nuit s'acheva en mai 1942.

Rôle     Avion de chasse
Premier vol     11 août 1937
Mise en service     Décembre 1939
Date de retrait     1942
Nombre construits     1 075
Équipage
1 pilote, 1 tireur
Motorisation
Moteur     Rolls-Royce Merlin III
Nombre     1
Type     Moteur en ligne refroidi par eau
Puissance unitaire     1 030 ch
Dimensions
Envergure     11,99 m
Longueur     10,77 m
Hauteur     3,70 m
Surface alaire     23 m2
Masses
À vide     2 755 kg
Maximale     3 785 kg
Performances
Vitesse maximale     487 km/h
Plafond     9 250 m
Rayon d’action     748 km
Armement
Interne     4 mitrailleuses de 7,7 mm en tourelle
Avionique
Radar AI Mk4 ou Mk.6

Boulten Paul Defiant Mk1 day fighter.zip
Archives compressées en format ZIP 274.4 KB
Boulten Paul Defiant MkI night fighter.z
Archives compressées en format ZIP 320.7 KB

Planeur Waco CG-4A "Hadrian".

Mis au point au début de la Seconde Guerre mondiale, le Waco est un planeur de moins de deux tonnes construit en bois et en métal par la firme américaine Waco Aircraft Company située à Troy dans l'Ohio.
Il sera fabriqué par 16 sociétés de juin 1942 à 1945 à plus de 14 000 exemplaires.
Tracté par des bombardiers ou des avions de transport de type Douglas C-47, le planeur Waco doit rompre sa remorque une fois à proximité de sa zone d'atterissage. Pendant quelques minutes, il plane alors sans bruit dans le ciel avant d'atterrir au plus proche de l'objectif. Une fois au sol, l'équipement léger de type canon tracté ou véhicule de commandement sort par le nez de l'appareil qui est levé, tandis que les soldats quittent le planeur par des portes situées sur les flanc de l'appareil. Inutilisables une fois au sol car souvent en partie endommagés, les Waco sont alors généralement détruits.

Longueur : 14,88 m
Envergure : 18,95 m
Hauteur : 3,84 m
Poids à vide : 1814 kg
Poids total en charge: 3900kg (3400kg pour son homologue anglais le horsa)
Vitesse maximale : 290 km/h
Transport : 13 soldats équipés
Equipage : 2 hommes (pilote et co-pilote)

waco.zip
Archives compressées en format ZIP 1.6 MB

HAWKER HURRICANE MkIIA.

Le Hawker Hurricane fut le premier chasseur monoplan de la Royal Air Force. Il s'illustra en particulier lors de la bataille d'Angleterre, durant la Seconde Guerre mondiale. Un total de 14 232 exemplaires furent construits, utilisés par plusieurs forces aériennes alliées.
Sorti quatre mois à peine avant le Spitfire, le Hurricane effectua son premier vol le 6 novembre 1935 sous le nom de K5083. Conçu par Sidney Camm, il était équipé d'un moteur Rolls-Royce Goshawk qui sera rapidement remplacé par le plus puissant PV-12. Manquant cruellement d'un appareil assez rapide pour l'interception des bombardiers, la Royal Air Force commanda 600 exemplaires en juin 1936 et les premiers modèles devinrent opérationnels en décembre 1937 au sein du Fighter Command.
Au contraire du Spitfire, le Hurricane n'évoluera pratiquement pas par la suite.
Aujourd'hui il ne reste que douze Hurricane en état de vol, dont six au Royaume-Uni.

Constructeur     Hawker
Rôle     Avion de chasse
Premier vol     6 novembre 1935
Mise en service     Décembre 1937
Nombre construits     14232
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur     Rolls-Royce Merlin
Nombre     1
Type     Moteur en ligne
Puissance unitaire     1 300 ch
Dimensions
Envergure     12,19 m
Longueur     9,58 m
Hauteur     4,00 m
Surface alaire     23,97 m2
Masses
À vide     2 118 kg
Avec armement     4 175 kg
Performances
Vitesse maximale     511 km/h (Mach 0,41)
Plafond     10 973 m
Rayon d’action     1 480 km
Armement
Interne     8 mitrailleuses Browning de 7,7 mm
Externe     454 kg de bombes

Hawker Hurricane.zip
Archives compressées en format ZIP 692.8 KB

Liore Nieuport LN210.

Hydravion de chasse    
France 1937
Hydravion monoplace de chasse embarqué. Premier vol le 21 mars 1935. 21 exemplaires construits pour l'Aéronautique Navale française.
Monoplan aile basse. Flotteur central. Structure métallique.


Envergure :    11.79    m  

 Longueur :    9.51    m
Hauteur :    3.80    m     

Surface portante :    20.30    m²
Equipage    1                    
Masse à vide :    1440    kg    

Masse totale :    2100    kg
Motorisation :    1 Hispano-Suiza 9Vbs de 980 ch
Vitesse maximale :    315    km/h
Plafond :    8000    m
Autonomie :    750    km
Armement :  4 x 7,5 mm



Loire 210 french navy.zip
Archives compressées en format ZIP 727.1 KB

Douglas C-47 Skytrain.

Douglas C-47 Skytrain est la désignation officielle donnée par l'United States Army Air Force à une des versions militaires du DC-3.
le Skytrain se voulant un appareil dédié au transport de fret ou de troupes. 28 hommes pouvaient s’assoir sur des bancs métalliques articulés le long du fuselage, soit de chaque côté deux sections de cinq hommes à l’avant et une section de quatre à l’arrière. En repliant ces bancs il devenait possible d’installer 24 civières sur trois niveaux. Les parois du fuselage étaient bien entendu dépourvues d’habillage isolant et insonorisant .
Le C-47 opère sur tous les théâtres d'opération de la Seconde Guerre mondiale, aussi bien en Europe que dans le Pacifique  ou encore sur le théâtre asiatique ou américain .
Il est essentiellement utilisé pour les parachutages, le remorquage des planeurs et le transport de fret. Il est toujours très attendu par les soldats au front, car il apporte notamment le courrier et les colis, qui sont les seuls liens avec la famille et le pays.

Rôle     Avion de transport militaire
Nombre construits     Plus de 10 000
Équipage
3
Motorisation
Moteur     Pratt & Whitney R-1830-92
Nombre     2
Type     Moteurs à pistons
Puissance unitaire     895 kW (1 200 ch)
Dimensions
Douglas C47.svg
Envergure     29,41 m
Longueur     19,43 m
Hauteur     5,18 m
Surface alaire     91,7 m2
Masses
À vide     7 760 kg
Avec armement     11 805 kg
Maximale     14 100 kg
Performances
Vitesse de croisière     260 km/h
Vitesse maximale     360 km/h (Mach 0,29)
Plafond     8 050 m
Vitesse ascensionnelle     5,75 m/min
Rayon d’action     2 600 km
Charge alaire     129 kg/m2

C-47 sky.zip
Archives compressées en format ZIP 1.2 MB

Lockheed P-38 Lightning.

Le P-38 Lightning est un avion de chasse de la Seconde Guerre mondiale conçu  'avionneur américain Lockheed. Un prototype du P-38 effectue son premier vol le 27 janvier 1939.
Le P-38 Lightning et ses dérivés sont utilisés sur tous les théâtres d'opération de la Seconde Guerre mondiale par l'USAAF. Grâce à son important rayon d'action, il se distingue notamment dans le Pacifique. C'est avec cet avion que le premier-lieutenant Rex T. Barber abat le G4M Betty qui transporte l'amiral Isoroku Yamamoto au-dessus de Bougainville.
Les Allemands le surnomme Gabelschwanz Teufel, signifiant « diable à queue fourchue ».
Parmi les nombreux pilotes de P-38  on trouve le pilote-écrivain français Antoine de Saint-Exupéry, qui disparait au cours d'une mission Ajaccio-Chambéry, avec son F-5B-1-LO le 31 juillet 1944
Le "Yipee" est sorti d'usine en mai 1944, c'est le 5000ème P-38 construit par LoCkeed.
problème mécanique en décembre 1944 en mission au Philippine
accidenté en convoi ou lors d'une mise

Rôle     Avion de chasse
Mise en service     1941
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur     Allison V-1710
Nombre     2
Type     12 cylindres en V
Puissance unitaire     1 600 ch
Dimensions
Envergure     15,86 m
Longueur     11,53 m
Hauteur     3,9 m
Masses
À vide     5 806 kg
Avec armement     9 798 kg
Performances
Vitesse maximale     650 km/h
Plafond     12 000 m
Rayon d’action     Modèle J : de 725 à 4 185 km
Armement
Interne     1 canon de 20 mm, 4 mitrailleuses Browning M2 de 12,7 mm
Externe     2 bombes ou 10 roquettes de 127 mm ou 1 torpille

P38 ligtning.zip
Archives compressées en format ZIP 2.5 MB

Boeing 314 Clipper.

Le Boeing 314 est un hydravion produit à la fin des années trente et au début des années quarante . Son surnom est Clipper (pour reprendre le nom des clippers de la navigation à voile). Il est commandé d'abord dans l'intention de desservir les routes transatlantiques, puis faute d'autorisations et en raison de la guerre, la société Pan American World Airways (Pan Am) l'emploie, avec succès, sur les routes transpacifiques (par exemple, sur la route South Pacific Service,).
Ils transportèrent Winston Churchill dans ses vols intercontinentaux . Franklin D. Roosevelt prit également un Clipper pour rencontrer Winston Churchill à la conférence de Casablanca en 1943.
En 1942, les Pacific Clipper ,  Yankee Clipper, Dixie Clipper et Atlantic Clipper furent aussi achetés par l'US Navy.

Rôle     Hydravion de passagers
Constructeur      Boeing
Équipage     11
Premier vol     7 juin 1938
Mise en service     1939
Retrait     1946
Premier client     Pan Am • BOAC • US Navy
Client principal     Pan American World Airways
Production     12
Dimensions
Longueur     32,33 m
Envergure     46,36 m
Hauteur     6,22 m
Masse et capacité d'emport
Max. à vide     21,9 t
Max. au décollage     38 t
Passagers     Jour : 68
Nuit : 36
Motorisation
Moteurs     4 Wright R-2600-3 radial engines
Puissance unitaire     1 200 kW
(1 600 ch)
Puissance totale     4 800 kW
(6 400 ch)
Performances
Vitesse de croisière maximale     302 km/h
Vitesse maximale     340 km/h
Autonomie     5 900 km
Altitude de croisière     3 400 m
Plafond     6 000 m

Pan am Boeing boat 314.zip
Archives compressées en format ZIP 1.2 MB

ballon de barrage.


Les ballons des barrages étaient de simples "sacs" remplis d'un gaz plus léger que l'air reliés au sol par un câble d'acier. Le ballon pouvait être élevé à différentes altitudes à l'aide d'un winch. Son but était simple et ingénieux ; empêcher les avions ennemis de voler à basse altitude au dessus des plages ou de tout autre lieu à protéger. La présence de ballons obligeaient l'ennemi à voler plus haut, réduisant ainsi la précision de ses bombardements. Les ballons favorisaient aussi la défense antiaérienne en réduisant le champs d'évolution des avions. Le câble d'acier représentait une menace pour les chasseurs en quête de proies à mitrailler car les câbles constituaient pour eux un danger mortel. Lorsque la couverture nuageuse était basse, les soldats en charge des ballons les cachaient dans les nuages.
Le 320th Antiaircraft Balloon Battalion (VLA, ou Very Low Altitude), unité entièrement composée de GI's de couleur rattachée à la Première Armée, a apporté les premiers ballons sur Omaha avec la troisième vague à bord de LST et de LCI, pour décourager d'éventuels chasseurs de la luftwaffe. La présence de ces ballons a eu un effet pervers dans le sens où ils ont permis aux artilleurs des canons à longue portée allemands de régler leurs tirs sur ces ballons pour atteindre les navires. De nombreux marins ont sciemment coupé les câbles de ces ballons quand il est apparu clairement qu'ils servaient de pointage aux canons allemands.

Saucisse.zip
Archives compressées en format ZIP 1.5 MB

Chance Vought F4U Corsair .

Le Chance Vought F4U Corsair est un avion militaire, fabriqué par les États-Unis, utilisé de la Seconde Guerre mondiale jusqu'en 1968. C'est l'un des appareils les plus connus de la Seconde Guerre mondiale, notamment grâce à la série télévisée Les Têtes brûlées. Il s'illustra essentiellement dans le Pacifique, servant à la fois au sein de l'US Navy et de l'US Marine Corps.
Le Corsair fut principalement déployé durant les campagnes du Pacifique pour se battre contre le tout nouvel ennemi que constituait l'armée impériale japonaise à partir de 1943.
Cet avion de légende fut construit en tout à 12 583 exemplaires (12 571 en service) toutes versions confondues entre 1940 et 1952 par trois entreprises:
Chance Vought à Stratford (Connecticut), puis à Dallas (Texas) ;
Goodyear Aircraft 1 à Akron (Ohio) : Corsair FG-1 ;

Brewster Aeronautical à Warminster Township (Pennsylvanie) : Corsair F3A-1.

Constructeur      Vought
Rôle     Avion de chasse
Premier vol     29 mai 1940
Mise en service     1942
Date de retrait     1968
Nombre construits     12 583
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur     Pratt & Whitney R-2800-8 Double Wasp
Nombre     1
Type     Moteur en étoile
Puissance unitaire     2 000 ch (1 471 kW)
Dimensions
Envergure     12,49 m
Longueur     10,16 m
Hauteur     4,60 m
Surface alaire     29,17 m2
Masses
À vide     3 950 kg
Avec armement     5 460 kg
Performances
Vitesse maximale     685 km/h (Mach 0,55)
Plafond     11 300 m
Rayon d’action     1 630 km
Armement
Interne     6 mitrailleuses Browning M2 de 12,7 mm ou 4 canons de 20 mm
Externe     2 000 kg de bombes et/ou 8 roquettes sur la 3eme version de l'avion.

corsair.zip
Archives compressées en format ZIP 1.8 MB

Bell P-39 Airacobra

Le P-39 Airacobra est un chasseur américain de la Seconde Guerre mondiale construit par Bell Aircraft Corporation. Cet avion de conception très moderne (train tricycle) et aux caractéristiques prometteuses (verrière panoramique, armement de gros calibre dans l'axe peu courant aux États-Unis, moteur au milieu du fuselage très facilement accessible, entrée dans l'habitacle par une portière d'auto évitant les acrobaties habituelles, enfin bonnes performances générales) se révéla particulièrement décevant par son infériorité manifeste contre les chasseurs ennemis sur tous les fronts où il fut engagé (très vite en appui au sol plutôt qu'en chasseur) : Méditerranée, Pacifique, Russie.
Il fut utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale avec des résultats médiocres par les Américains dans le Pacifique, puis avec une relative efficacité par les Français en Afrique du Nord et Italie (pour l'appui au sol et non la chasse) et surtout par les Soviétiques (qui reçurent la majorité de la production) qui appréciaient beaucoup sa puissance de feu en couverture à basse et moyenne altitude (5000 m) où il savait se montrer particulièrement percutant en attaque au sol ou contre des bombardiers.

Constructeur      Bell Aircraft Corporation
Rôle     Avion de chasse
Mise en service     1941
Nombre construits     9 584 unités (de 1940 à mai 1944)
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur     Allison V-1710-85
Nombre     1
Type     Moteur à pistons
Puissance unitaire     1 150 ch
Dimensions
Envergure     10,36 m
Longueur     9,19 m
Hauteur     3,61 m
Surface alaire     19,79 m2
Masses
À vide     2 478 kg
Avec armement     3 402 kg
Maximale     3 969 kg
Performances
Vitesse maximale     539 km/h (Mach 0,44)
Plafond     9 784 m
Vitesse ascensionnelle     1 140 m/min
Rayon d’action     1 111 km
Armement
Interne     2 mitrailleuses Browning M2 de 12,7 mm (200 coups) (Capot moteur)
2 mitrailleuses Browning M2 de 12,7 mm (300 coups) (Ailes)
1 canon de 37 mm (30 obus) (Hélice)

Bell P-39 Airacobra.zip
Archives compressées en format ZIP 1.7 MB

Short Stirling

Le Short Stirling a été le premier bombardier quadrimoteur britannique de la Seconde Guerre mondiale. Le Stirling a été conçu et construit par Short Brothers en demande a une spécification du « bomber command » à partir de 1936, et entré en service en 1941.
Le Stirling était destiné à avoir une brève carrière opérationnelle être relégués en deuxième ligne en 1943 à partir du moment ou les autres bombardiers quadrimoteur de la RAF, en particulier le Handley Page Halifax et Avro Lancaster, a repris son rôle.
L’état de fonctionnement n'a pas été atteint avant Janvier 1941. Les trois premiers Stirlings a volé pour une mission dans la nuit du 10/11 Février 1941 contre les réservoirs de stockage de carburant à Vlaardingen, près de Rotterdam, et à partir du printemps 1942. En Mai 1943, des raids aériens sur l'Allemagne ont commencés avec plus d'une centaine de Stirlings à la fois.
Malgré la "performance décevante" a l’altitude maximum, son maniement est bien meilleur que celui du Halifax et certains le préfèrent au Lancaster. Sur la base de ses caractéristiques de vol, le Pilote Murray Peden du n ° 214 Squadron RAF a carrément décrit le Stirling comme "l'un des plus beaux avions jamais construits".
En Décembre 1943, les Stirlings ont été retirés du service en première ligne comme bombardiers, ils seront de plus en plus utilisés pour le déploiement de mines autour des ports allemands, les contre-mesures électroniques et le largage des espions en profondeur derrière les lignes ennemies pendant la nuit (par l'intermédiaire de la tourelle ventrale désormais inutilisée).
A cette époque, se pose la nécessité de puissants appareils de remorquage des planeurs de transport lourd comme le GAL Hamilcar et Airspeed Horsa; les Stirling remplirent admirablement ce rôle. À la fin de 1943, 143 bombardiers Mk III ont été construits sur de nouvelles spécifications en série Mk IV (sans le nez et la tourelle dorsale), pour le remorquage de planeurs et le largage de parachutistes.

Motorisation     4 Bristol Hercules XI de 1 590 ch chacun
Vitesse maximale     418 km/h à 3 200 m
Plafond pratique     5 180 m
Rayon d'action     3 750 km
Masse à vide     19 558 kg
Masse en charge     26 943 kg
Envergure     30,21 m
Longueur     26,60 m
Hauteur     6,93 m
Armement     8 mitrailleuses Browning calibre .303 (7,7 mm) et 6 350 kg de bombes.

Short Stirling.zip
Archives compressées en format ZIP 9.3 MB

Douglas SBD Dauntless .

Le Douglas SBD Dauntless (SB pour Scout Bomber, en français Appareil de Reconnaissance et Bombardier en Piqué, D pour Douglas) était un biplace embarqué de bombardement en piqué solide et sûr, qui encaissait assez bien les projectiles adverses. Sous-motorisé, vulnérable, fatigant à piloter, le Dauntless n'en fut pas moins apprécié par ses équipages qui le surnommèrent Slow But Deadly.(Pas vite mais pas mort).

Il finit par donner tort à ses détracteurs en coulant plus de navires que n'importe quel autre appareil engagé dans la guerre du Pacifique.
Le Dauntless est entré dans l'histoire comme le vainqueur de la bataille de Midway. C'est en effet lui qui, après un premier assaut catastrophique mené par les TBD Devastator, survint au pire moment pour l'escadre japonaise, les chasseurs en cours de ravitaillement encombrant les ponts. Trois des quatre porte-avions japonais furent coulés lors de cet assaut, le tournant de cette bataille qui constitua elle-même le tournant de la guerre sur le théâtre Pacifique.

Type : bombardier en piqué
Moteur : 1 Wright R-1820-52 Cyclone à neuf cylindres en étoile de 1 000 cv.
Vitesse de croisière : 230 km/h
Poids à vide : 3 025 kg
Poids en charge : 4920 kg
Envergure : 12,65 m
Longueur : 9,86 m
Hauteur : 3,94 m
Armement : 2 mitrailleuses cal .50 (12,7 mm) en capot 

une ou deux cal .30 (7,62 mm) de défense en poste arrière.

Une bombe de 454 kg sous le fuselage et 2 de 45 kg sous les ailes.

Douglas SBD-3 Dauntless-A-24 Banshee.zip
Archives compressées en format ZIP 9.3 MB

N'oubliez pas le pilote et le mitrailleur arriére dans votre Douglas........

Voir le pack de 3 pilotes plus bas.