Landing Craft Support Large  (Mark_3)

Landing Craft Support Large (Mark_3).ra
Archive de donnée comprimée 5.6 MB

USS Langley (CV-1)

USS Langley CV-1.rar
Archive de donnée comprimée 6.7 MB
package avion CV-1.rar
Archive de donnée comprimée 733.1 KB

Light cruiser HMS Enterprise  D52

HMS Enterprise.rar
Archive de donnée comprimée 9.7 MB

US Navy Divers Boat

diving boat.rar
Archive de donnée comprimée 4.0 MB

USS INDIANAPOLIS                Heavy Cruiser CA-35

L’épave de l’USS Indianapolis retrouvée 72 ans après.
Paul Allen, cofondateur de Microsoft, menait les équipes de recherches et vient d’annoncer la formidable nouvelle, qui ravira les passionnés d’Histoire.
Le 19 Août 2017 ,l’épave du croiseur lourd USS Indianapolis vient d’être localisée, 72 ans après avoir sombré en pleine mer des Philippines, deux semaines avant la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Voici donc le croiseur lourd USS INDIANAPOLIS (CA-35) en 3D.
Si vous ne connaissez pas l'histoire de ce navire prenez le temps de lire l'article de Wikipédia (lien ci-joint)
https://fr.wikipedia.org/wiki/USS_Indianapolis_(CA-35)
L'histoire de ce bateau, de son équipage et de son capitaine est exceptionnelle !
Puis vous pouvez aussi regarder la bande annonce du film "USS INDIANAPOLIS men of courage" sorti en salle en 2016
avec Nicolas CAGE dans le rôle du capitaine Charles B. McVay .
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=235442.html

Wreck of US warship Indianapolis found in Pacific Ocean 72 years after sinking.

The Indianapolis was sunk by a Japanese torpedo in the last days of World War Two after it had delivered components for the atomic bomb to be dropped on Hiroshima. Microsoft founder Paul Allen's team found the wreck ( 19 August 2017).

Here is the heavy cruiser USS INDIANAPOLIS (CA-35) in 3D.
If you do not know the history of this ship take the time to read the Wikipedia article (link attached)

https://en.wikipedia.org/wiki/USS_Indianapolis_(CA-35)The history of this boat, its crew and its captain is exeptional!
Then you can watch the trailer of the movie "USS INDIANAPOLIS men of courage" released in theaters in 2016 with Nicolas CAGE as Captain Charles B. McVay.
Trailer
http://www.imdb.com/title/tt2032572/videogallery?ref_=tt_pv_vi_sm

USS INDIANAPOLIS CA-35.rar
Archive de donnée comprimée 8.7 MB
US sailor.rar
Archive de donnée comprimée 1.2 MB

Landing Ship, Tank (LST)

LST.rar
Archive de donnée comprimée 3.1 MB

SS Red Oak Victory

Victory Ship.rar
Archive de donnée comprimée 4.8 MB

USS North Carolina (BB-55).

USS North Carolina (BB-55).rar
Archive de donnée comprimée 9.8 MB

Le Vought OS2U Kingfisher est le premier hydravion de reconnaissance maritime catapulté de la marine américaine.

The Vought OS2U Kingfisher was an American catapult-launched observation floatplane and served on battleships and cruisers of the US Navy.

OS2U-3 Kingfisher.rar
Archive de donnée comprimée 795.0 KB

CROISEUR DE BATAILLE CLASSE "DUNKERQUE".

croiseur de bataille DUNKERQUE.rar
Archive de donnée comprimée 8.4 MB

The ELCO 80-foot type PT 109 (Patrol Torpedo)

En Français: https://fr.wikipedia.org/wiki/PT_boat

Nous sommes toujours pendant la bataille du pacifique.
Après le cuirassé MISSOURI mis en ligne il y a quelques jours voici un autre bateau historique ( mais beaucoup plus petit) le ELCO PT-109 commandé par un certain  Lieutenant, junior grade (LTJG) John F. Kennedy.
Téléchargement en 2 versions avec et sans équipage.

 

In English : https://en.wikipedia.org/wiki/PT_boat

We are still in the battle of the Pacific.
After the battleship MISSOURI put online a few days ago here is another historic boat (but much smaller) the ELCO PT-109 commanded by the Lieutenant, junior grade (LTJG) John F. Kennedy.
Download in 2 versions with and without crew.

pt 109.rar
Archive de donnée comprimée 1.4 MB

BB-63 USS MISSOURI "Mighty Mo"

Voici le battleship BB-63 USS MISSOURI surnommé « Mighty Mo »
C’est sur ce cuirassé qu’a eu lieu la signature de l’acte de reddition des Japonais en 1945.
Retiré du service en 1992 le Missouri est aujourd'hui un navire musée dans le port de Pearl Harbor.
https://fr.wikipedia.org/wiki/USS_Missouri_(BB-63).
Attention :
Ce fichier est très lourd:
Les 391514 polygones de géométrie et les 33600 polygones de texture constituent un téléchargement de presque 50Mo.
Il ne fonctionne pas avec TRS2010 mais fonctionne parfaitement avec TRS2012 build 61388.

Here is the battleship BB-63 USS MISSOURI nicknamed "Mighty Mo"
It was on this battleship that the signing of the act of surrender of the Japanese took place in 1945.
Retired from service in 1992 Missouri is now a museum ship in the harbor of Pearl Harbor.
https://en.wikipedia.org/wiki/USS_Missouri_(BB-63).
Warning :
This file is very heavy:
The 391514 polygons of geometry and the 33600 polygons of texture constitute a download of almost 50Mo.
It does not work with TRS2010 but works perfectly with TRS2012 build 61388.

USS MISSOURI.rar
Archive de donnée comprimée 20.0 MB

Quatre petits navires auxiliaires de pays alliés

SC-1-class submarine chaser.
The SC-1 class was a large class of Submarine chasers built during World War I for the United States Navy. They were ordered in very large numbers in order to combat attacks by German U-boats, with 442 boats built from 1917 to 1919.

An initial order of 345 SC boats placed in 1917 was planned to be delivered by the end of 1917, with further orders for the French Navy pushing the total ordered up to 448.

 Eight of the French SC-boats remained in service at the outbreak of World War II.

Built:     1917–1919
Planned:     448
Completed:     441
Cancelled:     7
Lost:     9
General characteristics
Type:     Submarine chaser
Displacement:     85 tons full load, 77 tons normal load
Length:     110 ft (34 m) oa
105 ft (32 m) pp
Beam:     14 ft 9 in (4.50 m)
Draft:     5 ft 7 in (1.70 m)
Propulsion:     Three 220 bhp (160 kW) gasoline engines, 2400 gallons fuel
Speed:     18 kn (33 km/h)
Range:     1,000 nmi (1,900 km) at 12 kn (22 km/h)
Complement:     27
Sensors and
processing systems:     One Submarine Signal Company S.C. C Tube, M.B. Tube, or K Tube hydrophone
Armament:    

    1 × 3-inch (76.2-mm)/23-caliber gun mount
    2 × Colt .30 caliber (7.62 mm) machine guns
    1 × Y-gun depth charge projector


--------------------------------------------

Classe SC- 1 -  chasseur de sous-marin .
La classe SC- 1 était une  classe de chasseurs sous-marins construits au cours de la Première Guerre mondiale pour la marine des États-Unis . Ils ont été commandés en très grand nombre afin de lutter contre les attaques par les sous-marins allemands , avec 442 bateaux construits de 1917 à 1919 .

Une première commande de 345 bateaux SC passée en 1917 était prévue pour être livrée à la fin de 1917 , avec une nouvelle commande de la marine française passant le total commandé à 448 exemplaires.

Huit des SC- bateaux français étaient toujours en service au début de la Seconde Guerre mondiale.



Type: chasseur de sous-marins
Construction: 1917-1919
Prévu : 448
Terminé : 441
Annulé: 7
détruit: 9

Déplacement: 85 tonnes à pleine charge , 77 tonnes de charge normale
Longueur :  34 m

Largeur: 4,50 m

Propulsion : Trois moteurs à essence de 220 ch
Vitesse: 33 km / h
Autonomie :  1900 km à 12 noeuds
Equipage : 27 officiers et marins
capteurs et
systèmes de détection: Un émeteur de signal sous-marin  SC C Tube ou MB Tube , et un hydrophone K Tube
armement:

    1 canon de calibre 3 pouces ( 76,2 mm )
    2  mitrailleuses Colt de calibre .30 (7,62 mm )
    1 projecteur de charge de profondeur Y -gun

chasseur de sous-marins.rar
Archive de donnée comprimée 1.9 MB

1934 - Russian Navy Tupolev Torpedo Cutter G.5

 In the early 1930s the USSR began mass production of a «mosquito fleet» consisting of aluminum torpedo boats that had high speeds of around 50-55 knots. Development of this project was carried out by the special design bureau of the noted aircraft designer A.N. Tupolev. After building prototype models,series production of the first boats, which were armed with 457mm torpedoes, commenced under the designation Sh-4.

The creation of a new type of boat which was more responsive to the needs of the Soviet Navy wascompleted in 1933. It was accepted for service under the designator «G-5». This boat was armed with two 533mm torpedoes. Initially, series production was carried out at the «A. Marti» factory in Leningrad, but later on it was also carried out at a number of other factories. Ignoring a number of difficulties which arose during the decade-long production run, more than 200 boats were built to the design specification in several series.

The G-5 type comprised the bulk of the light forces of the Soviet Navy during the 1930s. Intensive use of the boats revealed a number of specific shortcomings, some of which could not be remedied. The crews of the boats made intensive use of their new technology.

The designers improved the boats, creating a number of models and modifications, including a radio-controlled variant. It was proposed to use boats which did not pass final acceptance inspections for the RC role.

The G-5 boats took part in the Civil War in Spain, the Second World War, and the Korean War. During the years of the Great Patriotic War (World War II) boats of this type received various armament configurations, including rockets. Despite the heroism shown by their crews, combat victories scored by these boats were not many in number.

They took part in operations in the Baltic and Black Seas, as well as in the Pacific Ocean, where they carried out torpedo attacks, laid minefields, landed troops and escorted convoys. As was the case with U.S. patrol and torpedo (PT) boats and British motor torpedo boats (MTB), the main enemy targets turned out to be trawlers, high-speed landing barges, and enemy torpedo boats, rather than battleships and cruisers.

Combat operations revealed many shortcomings in the design of the G-5. They were particularly vulnerable to air attack.

After the war the boats were used for training, as they were replaced in the fleets by new, more modern combat models.

Several of the G-5 class boats survive today as memorials to the courage of their crews in the war against fascism..

 

Type G5 in 1943 technical specifications

Displacement 14 t. standard

Dimensions 17.30 m long, 3.40 m wide, 0.82 m Draught

Machines 2 propellers 3 word. ess. GAM-34 BS-F 2000 hp.

Maximum speed 56 knots

No shielding

2 torpedo armament 533 mm, 2 ML. 12.7 mm AA

Crew 7

 

To see the particular mode of launching torpedoes from a G.5 see featured here ...

 

http://www.youtube.com/watch?v=d9cUGXZUjpI

Russian Navy Tupolev Torpedo Cutter G.5

 

Ces vedettes étaient le standard soviétique en matière de vedettes lance-torpilles. Globalement dérivées des Sh4 et sous l'influence des MAS, ils furent produits de 1934 à 1945 en plusieurs séries, 7, 8, 9, 10 avant les hostilités, et type 11 pendant la guerre. La puissance de leur moteurs GAM-34 successifs ( GAM-34B, BS, BS-F ) passant de 1250 à 2000 cv et leur vitesse de 45 à 56 noeuds. Ils étaient en aluminum, avec un pont incurvé en "dos de tortue", un faible tirant d'eau et leurs torpilles se larguant par l'arrière, gouvernail d'abord. Jusqu'en 1941, 253 furent mis en service, et encore 39 après pour un total de 292. Ce fut la plus grande production de navires de ce type au monde. Certains participèrent d'ailleurs à la guerre d'espagne, 4 étant offerts aux républicains, et il en restait encore 191 après 1945. Ils étaient répartis entre la baltique (42), la mer noire (77), et le pacifique (135). La plupart disposaient d'une ou deux mitrailleuses lourdes DSH-K de 12,7 mm standard, mais d'autres disposaient sur leur plage arière d'une rampe lance-roquettes Katioucha ROFS-82 ou 132 à partir de 1944.
    Type G5 en 1943

Type G5 en 1943
Spécifications techniques
Déplacement     14 t. standard
Dimensions     17,30 m long, 3,40 m large, 0,82 m de tirant d'eau
Machines     2 hélices, 3 mot. ess. GAM-34 BS-F 2000 cv.
Vitesse maximale     56 noeuds
Blindage     Aucun
Armement     2 torpilles de 533 mm, 2 ML. de 12,7 mm AA
Equipage     7

Pour voir le mode de lancement particulier des torpilles a partir d'une vedette G.5 voir ici...

http://www.youtube.com/watch?v=d9cUGXZUjpI
lance torpilles G-5.rar
Archive de donnée comprimée 723.3 KB

Dragueurs de mines belges de type MSC  (Mine Sweeper Coast).
Les dragueurs de mines belges de type MSC sont des dragueurs de mines côtiers de type AMS-60 Adjutant , sous-groupe de la classe MSC-60.
Les 28 exemplaires  ont été construits à partir de 1951 sur différents chantiers navals américains pour les 18 premières unités et en Belgique pour les 8 autres...
Les dragueurs de mines côtiers de type MSC se différencient des dragueurs de type MSI (Mine Sweeper Inshore) et des dragueurs de mines océaniques de type MSO (Mine Sweeper Ocean) par le fait pouvoir travailler en eau plus profonde (à partir de 10 mètres )sur les côtes.
Les MSC sont fabriqués en coque bois et les équipements métalliques en acier a-magnétique.
    drague mécanique
    drague magnétique
    drague acoustique
Longueur     44 m
Maître-bau     8,30 m
Tirant d’eau     2,60 m
Tirant d’air     18 m
Déplacement     330 tonnes (standard)
Port en lourd     384 tonnes (pleine charge)
Propulsion     2 moteurs G.M. 8-268A 1
Puissance     2 x 440 ch
(28 tonnes de fuel)
Vitesse     13.5 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement     1 double canon de 20 mm Oerlikon
Rayon d’action     2 700 miles nautiques à 10,5 nœuds
Électronique     1 radar Decca 707
1 sonar AN/QCU
Équipage     32 à 39
Navires construits     26


Belgian mines sweepers type MSC (Mine Sweeper Coast).
Dredgers Belgian mines MSC type are coastal minesweepers type AMS- 60 Adjutant subgroup of the class MSC -60.
28 copies were built from 1951 on various U.S. shipyards for the first 18 units and Belgium for 8 more ...
The coastal minesweepers MSC type differ dredgers type MSI (Mine Sweeper Inshore ) and sweepers ocean mines MSO (Mine Sweeper Ocean ) type by the fact able to work in deeper water (from 10 meters) on the coast .
MSCs are made of wood and metal hull equipment a- magnetic steel.
    mechanical dredge
    magnetic drag
    acoustic dredge
Length 44 m
Midship 8.30 m
Draught 2,60 m
Air draft 18 m
Displacement 330 tonnes (standard)
384 tonnes deadweight (full load)
2 propulsion engines G.M. 8 - 268A 1
Power 2 x 440 hp
(28 tons of fuel)
13.5 knots
military Specifications
Equipment 1 double-barreled 20 mm Oerlikon
Radius of 2,700 nautical miles at 10.5 knots
1 Decca 707 radar electronic
1 sonar AN / QCU
Crew 32-39

dragueur de mines MSC 02.rar
Archive de donnée comprimée 4.2 MB

Ce navire faisait partie d'une série de douze torpilleurs ("A 68" - "A 79") de la "Kaiserliche Marine" construits a partir de 1917 au chantier naval Schichau-Werke .

 

 Après la fin de la Première Guerre mondiale, la flotte allemande a été divisée entre les puissances victorieuses.

La Pologne a obtenu six torpilleurs, dont le déplacement total ne devait pas dépasser 1200 tonnes et devaient être utilisés exclusivement pour la patrouille .

 

L'un d'eux, l' A68 va devenir après travaux le "ORP kujawiak" dans la marine Polonaise en 1921.

 

En 1937 L' ORP "kujawiak" est retiré du service actif.

 

En Septembre 1939 Il est capturé par les Allemands mais son sort est inconnu (peut-être mis au rebut).

 

Chantier naval Schichau-Werke Empire allemand

 

Lancement 11 avril 1917

 

Kaiserliche Marine

 

Nom A-68

 

Entrée en service marine allemande 13 juin 1917

 

Entrée en service marine polonaise 17 septembre 1921

 

Désarmé 6 avril 1939

 

transformé en réservoir de stockage d'huile flottant

 

Déplacement Standard : 335 t

 

Déplacement Complet : 392 t

 

Longueur 60 m

 

Largeur 6,4 m

 

Immersion 2.3 m

 

Vitesse 26.5 noeuds

 

Équipage 60 officiers et marins

 

motorisation : 2 turbines Schichau d'une puissance totale de 6000 ch

 

Armement (1939) 1 a wz.95 calibre 75 mm (1 x I)

 

2 CKMY Maxim wz. 08 calibre 7,92 mm

 

1 double lance-torpilles de 450 mm

 

 

 

----------------------------------------------------------------

 

This ship was part of a series of twelve destroyers ("A 68 " - " A 79 " ) of the " Kaiserliche Marine" built from 1917 Schichau -Werke shipyard .

 

After the end of World War I , the German fleet was divided between the victorious powers .

 

Poland won six destroyers , the total displacement should not exceed 1,200 tons and should be used exclusively for the patrol.

 

One the A68 will become after the work " ORP kujawiak " in the Polish Navy in 1921.

 

1937 The ORP " kujawiak " retired from active service.

 

In September 1939 he was captured by the Germans, but his fate is unknown (possibly discarded ) .

 

Shipyard Schichau -Werke German Empire

 

Launching April 11, 1917

 

Kaiserliche Marine

 

Name A-68

 

Entry into German Navy Service June 13, 1917

 

Entry into Polish Navy Service September 17, 1921

 

Decommissioned April 6, 1939

 

transformed into storage tank floating oil

 

Standard displacement : 335 t

 

Full displacement : 392 t

 

Length 60 m

 

Width 6.4 m

 

Immersion 2.3 m

 

26.5 knots

 

Crew 60 officers and sailors

 

engine : 2 Schichau turbines with a total power of 6000 hp

 

Armament (1939 ) 1 wz.95 caliber 75 mm ( 1 x I)

 

2 CKMY Maxim wz . 08 caliber 7.92 mm

 

1 double torpedo 450 mm

ORP kujawiak.rar
Archive de donnée comprimée 3.5 MB

Corvette K117 "renoncule " des Forces Navales Françaises libres (FNFL).

Numéro de coque : K117
10 juillet 1940     Mis sur cale - Numéro de commande J 1162
25 juin 1941     Armateur : Royal Navy (GRANDE BRETAGNE)
                       baptisé HMS RENONCULUS

Lancement
21 juillet 1941     Clôture d'armement
28 juillet 1941     Début d'activité
30 juillet 1941     Armateur : FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES ou FNFL (FRANCE)
                         renommé RENONCULE
23 septembre 1941     Affecté à la 2ème Division de corvettes rattachée aux forces

                               d'escorte    des convois Royaume-Uni-Islande
23 septembre 1943     Avec le HMS MORDEN, recueille des survivants du cargo américain

                                STEEL VOYAGER, coulé par le U952
06 juin 1944     OVERLORD secteur  d'UTHA Beach
12 avril 1947      Restitué à la Grande-Bretagne

                       Armateur : Royal Navy (GRANDE BRETAGNE)
                       renommé HMS RENONCULUS
 août 1947     Armateur : Christian Salvesen & Co. (Edimbourg) (GRANDE BRETAGNE)
                    Transformé en baleinier pour le compte de Southern Lily à Smiths Dock
janvier 1948     Mis en service - Dernière saison 1962-1963
                       renomé SOUTHERN LILIY
1963     Immobilisé à Melsomvik jusqu'en janvier 1967
09 janvier 1967     Fin d'activité (Arrive à Bruges - Belgique pour démolition)
  

Déplacement : 1 170 tW 1 245 tonnes en pleine charge
 Dimensions : Longueur : 62,48 m Largeur : 10,06 m Tirant d'eau : 4,14 m (4,80 m en pleine charge)
 Propulsion : 1 machine à triple expansion - 2 chaudières Admiralty à 3 foyers - 1 hélice
 Puissance : 2 750 cv
 Vitesse : 16 nd
 Combustible : 200 tonnes
 Autonomie : 4 000 nautiques à 12 nd
 Effectif : 53 officiers et matelots - 80 officiers et matelots en 1942
Artillerie principale
    1 canon de 102 mm/45 BL Mk IX
Artillerie antiaérienne
    1 canon de 2 pdr QF Mk VIII (40 mm) 2 mitrailleuses Hotchkiss de 13,2 mm 2 canons de 20 mm milieu 1942 (jusqu'à 6 canons à la fin de la guerre)
Grenadeur et mortier
    2 lance-grenades type Mk XIII et 2 mortiers Thornycroft 50 grenades sous-marines un Hedgehog avec 192 projectiles (8 attaques de 24 projectiles) milieu 1942
Détection
    un radar RDF type 271 milieu 1941

corvette class flower.rar
Archive de donnée comprimée 4.3 MB

USS VIRGINIA (BB13) 1906-1920

Mise en service:     7 mai 1906
Désarmé:     13 Août 1920

Caractéristiques générales [1] [2]
Classe et type:     La classe Virginia
Type:     Pré-Dreadnought cuirassé
Déplacement:     14.980 tonnes (13.590 tonnes)
Longueur:     133 m ligne de flottaison
Tirant d'eau:      7,3 m
Puissance installée:      18 988 kW
Propulsion:     

    12 × chaudières Babcock
    2 × triple expansion de moteurs
    2 × vis
Vitesse : 35 km / h
Capacité:     Charbon: 900 tonnes (normal); 1.995 tonnes (maximum)
Complément:     816 officiers et matelots
Armement:     

    4 × 300 mm
    8 x 200 mm
    8 x 76 mm
    2 × 3  76 mm
    24 canons de 37 mm
    
    4  tubes lance-torpilles de 530mm

Blindage :   

    Ceinture : 200 à 280 mm au milieu; 100 mm poupe et proue
    Pont : 76 mm à plat sur la ceinture au milieu
    Passerelle  : 230 mm
    Tourelles : 200 à 280 mm primaire et 150 mm secondaire
    Barbettes : 190 à 250 mm

USS Virginia (BB-13).zip
Archives compressées en format ZIP 4.3 MB

HMS Campbeltown (I42).

Opération "CHARIOT" 28 mars 1942 Raid sur Saint-Nazaire.

Le HMS Campbeltown (pennant number : I42) est un destroyer de la Royal Navy ayant servi durant de la Seconde Guerre mondiale.
Il est construit aux États-Unis pour le compte de la United States Navy. C'est un destroyer de la classe Wickes, construit par le chantier naval Bath Iron Works à Bath dans le Maine. Il est lancé le 2 janvier 1919 et entre dans la Navy le 20 janvier. Il est placé dans la flotte de réserve en 1939. Il est l'un des 50 destroyers fournis à la Royal Navy selon les accords du Destroyers for Bases Agreement connut sous le nom de classe Town. Il est transféré le 3 septembre 1940  et arrive aux chantiers de Devonport le 29 septembre pour des modifications nécessaires à son intégration dans la Royal Navy.
le H.M.S. Campbeltown sera toujours associé au raid sur St-Nazaire le 27, 28 mars 1942. Dans le but de détruire la cale sèche de St- Nazaire pour en éviter l’accès éventuel à des navires tel le Tirpitz, Lord Montbatten échaffauda le plan de bourrer un navire d’explosifs et de le diriger directement sur les portes de la cale. La Navy refusa de sacrifier un navire pour cette opération mais se ravisa et assigna cette tâche au Campbeltown.  Pour sa nouvelle et dernière mission, on le transforma pour lui donner l’apparence d’un contre-torpilleur allemand pour faciliter l’approche du port. La mission comprenait 611 hommes dont 257 commandos qui devraient revenir à bord de 16 vedettes, la Navy refusant de risquer un 2e contre-torpilleur dans l’aventure. Le soir du 27 mars 1942, à moins de 1 km de la cible, les Allemands ouvrirent le feu et coulèrent la moitié des vedettes. Le capitaine Beattie dirigea son navire sur les portes de l’écluse et les enfonça tout en débarquant les commandos. Il y eut des combats jusqu’au matin du 28 qui coutèrent 387 hommes aux Anglais. Seulement 224 purent revenir à leur base. Les Allemands croyant que la mission avait échouée, montèrent à bord du Campbeltown à l’aube mais les Anglais y avaient mis une charge explosive constitué de grenade anti-sous-marine 24 Mark VII — contenant un total de 4,1 tonnes d'amatol — est installée dans des cuves en acier installées juste derrière le pilier d'acier soutenant le canon avant. Ces cuves sont cimentées. Les charges sont prévues pour exploser huit heures après l'enclenchement des détonateurs.quand elle explosa, à 11 heures 45, le navire emporta 400 militaires Allemands à bord et, malheureusement, des ouvriers français qui se trouvaient dans le port. Le but visé fut par contre atteint, il détruisit complètement la cale sèche de Saint-Nazaire qui est rendue inutilisable pour le reste de la guerre, et ne sera pas réparée avant 1947.

Longueur :     95.7 m     
Largeur :     9.45 m           
Déplacement :     1,154 tonnes
Armement :     4x 10.1 cm 1x 7.6 cm    4x3 tubes lance-torpilles
Équipage :     102 marins et officiers

HMS Campbelton.zip
Archives compressées en format ZIP 5.5 MB

High Speed Launch HSL169, a Type 2 'Whaleback'

Durant la 2e G.M., le service de sauvetage en mer de la R.A.F., le Royal Air Force Sea Rescue Service joua un rôle primordial en sauvant les aviateurs des eaux entourant l'Angleterre. Le ASR se servit pour cette tâche d'avions et de vedettes rapides. Un des bateaux le plus célèbre qui fut employé est le type Two HSL de la British Power Boat Company. Connu sous le pseudonyme de Whaleback en raison de son pont en pente, il était en quelque sorte  le Spitfire des équipes ASR. Il fut conçu en 1937 par Hubert Scott-Payne, le fondateur de la BPB CO. À Hythe. Le type two rejoignit les équipes de la marine de la R.A.F. vers le milieu de 1940. Il serait superflu de dire à quel point ces bateaux étaient indispensables pour récupérer et sauver les pilotes de la R.A.F. pour gagner la bataille d'Angleterre. Grâce à eux, ces pilotes pouvaient continuer la lutte contrairement aux Allemands qui, eux, perdaient leurs pilotes en captivité. La version plus basse est celle du HSL 127 commandé par le Capitaine D. Jones, D.S.C. Il sauva 98 hommes durant la guerre et son bateau continua à servir de bateau de luxe jusqu'à récemment.

    British Power Boat Company Type Two 63ft HSL
    Longueur: 63ft (19.20 m)
    Vitesse: 36 knots
    Autonomie: 800 km
    Armement: 2 turret mounted mitrailleuses .303 Vickers. In late 1942, additional twin mitrailleuses were mounted on either side of the pilot house et a     20 mm Oerlikon on the rear deck.
    Équipage: Captain, medical orderly et 7 sailors.

R.A.F. air sea rescue launch.zip
Archives compressées en format ZIP 2.4 MB

USS Kearsarge (BB-5) 1903.

L'USS Kearsarge, lancée le 24 Mars 1898 fut le premier navire de la classe des cuirassés.
C'est le seul cuirassé dans l'histoire de la marine américaine a ne pas porter le nom d'un Etat.
Durant la première guerre mondiale ce cuirassé a servi de navire école pour la formation de milliers d'hommes d'équipage ainsi que pour les ingénieurs de la Navy dans les eaux le long de la côte Est allant de Boston, au Massachusetts , à Pensacola, en Floride .
Dans la soirée du 18 Août 1918, le Kearsarge a sauvé 26 survivants norvégien du "Nordhav" qui avait été coulé par U-117 . Les survivants ont été débarqués à Boston.
Déclassé le 10 mai 1920 ce batiment restera en service en tant que bateau-grue jusqu'au années 1950et sera vendu pour ferraillage en 1955.

Lancé:     24 Mars 1898
Mise en service:     20 Février 1900
Désarmé:     10 mai 1920
                   Vendu à la ferraille, le 9 Août 1955
Caractéristiques générales
Déplacement:     11,540 tonnes
Longueur:     114,4 m
Largeur:     22,0 m
Tirant d'eau:     7,2 m
Vitesse:     30 kmh
Equipage:     553 officiers et équipage
Armement:     
    4 × 330 mm
    4 × 200 mm
    14 150 mm
    20 canons de 57 mm
    8  canons de 37 mm
    4  mitrailleuses de 7,62
Blindage :
    Ceinture :  127-419 mm
    Barbettes : 318-381 mm
    Tourelle pricipale: 381-432 mm
    Tourelle secondaire: 152 à 279 mm
    Passerelle : 254 mm

USS Kearsarge (BB-5) 1903.zip
Archives compressées en format ZIP 6.5 MB

USS New York (BB-34).

Constructeur:     Brooklyn Navy Yard
Lancé:     30 Octobre 1912
Mise en service:     15 Avril 1914
Désarmé:     29 Août 1946
Classe et type:     New York-classe cuirassé
Déplacement:     27000 tonnes (standard), 28367 tonnes (en charge)
Longueur:     175 m
Largeur:     29 m
Tirant d'eau:     8,7 m
Propulsion:     2 arbres à triple expansion
                14 chaudières développants 28100 cv

Vitesse:     20 noeuds (37 kmh)
Autonomie :     13,080 km à 19 kmh
Complément:     1.042 officiers et marins
Armement:     10 canons de 360 mm , 21 de 130 mm / 51 canons AA, 8 tubes lance-torpilles de 530 mm
Blindage:     

         Ceinture :  254-305 mm
         Casemate :  229-279 mm
         Casemate supérieure: 165 mm
         Barbettes :254-305 mm
         Tourelle avant: 356 mm
         Tourelle toit : 102 mm
         Tourelle coté: 51 mm
         Tourelle arrière : 203 mm
         Pont: 51 mm
         Passerelle : 305 mm
Le New-York a été employé comme  navire cible lors des essais de bombes atomiques à Bikini Atoll .  Utilisé comme batteau cible il a été coulé le 08/07/1948  à 40 miles au SO de Pearl Harbor.

BBNY 2.zip
Archives compressées en format ZIP 7.9 MB

Allied destroyers and Escort ships.

6 modéles différents de destroyers et d'escorteurs des marines Anglaise, Américaine et canadienne.

   C Class Destroyer
   Fletcher Class
   W e W heavy class destroyer
   Escort ship DD45
   Destroier
   HMCS Haîda class ( canada)

all DD.zip
Archives compressées en format ZIP 11.5 MB

USS Yorktown (CV-5).

Le USS Yorktown est un porte-avions de l'US Navy de la Seconde-Guerre mondiale, premier de sa classe, qui fut coulé le 7 juin 1942 lors de la bataille de Midway.
Deux semaines après l'attaque japonaise à Pearl Harbor, le Yorktown transite par le Canal de Panama pour renforcer la flotte du Pacifique qui se trouve en mauvaise posture. Le premier combat du Yorktown aura lieu début février 1942, durant l'opération Marshalls-Gilberts. Tout de suite après, le porte-avions fait route vers le Pacifique Sud, où il participe à une série de raids et d'opérations dont le point culminant est la bataille de la mer de Corail au début du mois de mai. Durant cette bataille, dans laquelle il fut bombardé par l'ennemi, les avions du Yorktown ont attaqué deux porte-avions japonais, le Shoho – qui fut coulé – et le Shokaku – qui fut gravement endommagé.
De rapides réparations à Pearl Harbor lui permettent de participer à la bataille de Midway, les 4, 5 et 6 juin 1942. Durant ce moment-clé des campagnes du Pacifique, ses avions ont rendu inutilisable le porte-avions Soryu et participé à la destruction du croiseur Mikuma ainsi qu'à celle du porte-avions Hiryu.
Ce sont pourtant des attaques successives des bombardiers et des avions lance-torpilles du Hiryu qui auront raison du Yorktown, qui sera abandonné dans l'après-midi du 4 juin. Deux jours plus tard, alors que les opérations de sauvetage sont en cours, le sous-marin japonais I-168 coule l'USS Hammann (en) et le porte-avions endommagé, le premier immédiatement et le second peu après le lever du jour le 7 juin.
L'épave du Yorktown a été découverte et explorée en mai 1998. Malgré les quelque 56 ans qu'elle a passé sous plusieurs centaines de mètres d'eau, elle est extrêmement bien conservée.

Type     porte-avions
Chantier naval     Newport News
Lancement     4 avril 1936
Armé     30 septembre 1937
Statut     Coulé par le sous-marin japonais I-168 le 7 juin 1942
Longueur     246,73 mètres
Maître-bau     33,22 m (au pont d’envol)
Tirant d'eau     6,62 m (à pleine charge)
Déplacement     19 800 tonnes, 25 500 t en charge
Propulsion     4 lignes d’arbres, turbines à engrenages
Puissance     120 000 ch
Vitesse     33 nœuds
Blindage     64-100 mm (ceinture), 25-76 mm (ponts)
Armement     8 pièces de 127 mm AA, canons multiples de 20 mm AA
Aéronefs     81 à 85 appareils
Électronique     radar CXAM (à partir de 1940)
Équipage     2 919 officiers et matelots

yorktown.zip
Archives compressées en format ZIP 7.2 MB

USS Fletcher (DD-445).

La classe Fletcher est généralement considérée comme ayant été le type de destroyer le plus réussi de la Deuxième Guerre Mondiale. La coque à pont ras de ces navires leur coférait une grande résistance structurale et, grâce à leurs turbines à double réducteur, ils pouvaient naviguer économiquement. Ils étaient dotés d'un armement complet avec un équipement incorporé qui leur permettait de faire face aux exigences croissantes de la défence antiaérienne. L'U.S.S. Fletcher (DD445) se distingua pendant la guerre : une des actions les plus fameuses auxquelles il prit part eut lieu la nuit du 12/13 novembre 1942, lorsque le Groupe d'Intervention américain 67.4, sous le commandement du contre-amiral D.J. Callaghan, fut entraïné dans un combat acharné avec des forces japonaises de bombardement, qui comprenaient les cuirassés Hiei et Kirisima, au large de Guadalcanal. Le Fletcher fut le seul vaisseau des Etats-Unis à en sortir indemne. Il en fut construit plus de 170 unités de cette classe. Après la guerre, il en fut vendu plusieurs à des marine amies et quelques-uns de ces navures sont encore en service. Le Fletcher lui-même, lancé en 1942, fut converti en vaisseau d'escorte de destroyer en 1949 et finalement mis hors service vingt ans plus tard. Il avait un déplacement de 2050 tonnes (3040 tonnes en charge), une longueur totale de 114,62m et une largeur de 11,90m. Sa puissance de 60.000 CV sur l'arbre lui donnait une vietesse potentielle max. de 37 noeuds. Au début, l'armement se composait de 5 canons de 127mm, 2 canons de 40mm et 6 canons de 20mm, plus 10 tubes de lancement de 533mm, mais l'armement AA fut augmenté pendant la guerre étant donné qu'il y fut ajouté des affûts de 40mm.

Déplacement     2 325 t. standard

                        2 924 t. Pleine Charge
Dimensions     114,7 m long,

12,1 m large,

2 m de tirant d'eau
Machines     2 hélices, 2 turbines GE, 4 chaudières Babcock & Wilcox, 60 000 cv.
Vitesse maximale     38 noeuds
Blindage     Pont machines 12,7 mm, ceinture 19 mm
Armement     5 canons de 127 mm,

                    4 canons de 40 mm (1x 4),

                    4 de 20 mm AA,

                    10 TLT 450 mm de flanc (2 x 5)
Equipage     273 officiers et matelots

Fletcher.zip
Archives compressées en format ZIP 2.9 MB

USS Flasher SS-249.

Sous-marin américain de la classe Gato. Le Flasher est lancé en 1943. Numéro de coque SS-249.
Affecté à Pearl Harbor en décembre 1943. Lt.Cdt Reuben T. Whitaker. Patrouille au Philippines. Coule le cargo de 2.900 tonnes Yoshida Maru le 18 janvier 1944. Coule le cargo de 1700 tonnes Taishin Maru le 5 février. Le 14 coule le cargo de 2.200 tonnes Minryo Maru et le pétrolier de 3.700 tonnes Hokuan Maru. Rallie Fremantle le 29 février.

Patrouille en mer de Chine en avril et mai 1944. Torpille le cargo vichyste Song Gian Go le 29 avril. Coule la canonnière vichyste de 640 tonnes Tahure le 30 avril. Le 3 mai, coule le cargo de 5.000 tonnes Teisen Maru. Rallie Fremantle le 28 mai.

Cdt Reuben T. Whitaker. Patrouille en mer de Chine en juin et juillet 1944. Le 29 juin coule le cargo de 6.100 tonnes Niho Maru et torpille le pétrolier ravitailleur Notoro. Coule le transport de troupes de 3.500 tonnes Koto Maru le 7 juillet et le 19 le croiseur léger de 5.100 tonnes Oi. Le 26 juillet, de concert avec les sous-marins USS Angler et USS Crevalle, le Flasher attaque un convoi à l'est de Luçon. Sont coulés : le pétrolier de 5.300 tonnes Otorisan Maru et le cargo de 8.650 tonnes Tosan Maru, torpillé le transport d'hydravions Kiyokawa Maru qui s'en sort avec des dégâts modérés. Rallie Fremantle le 7 août.

Patrouille aux Philippines en septembre et octobre 1944. Coule le navire auxiliaire de 5.350 tonnes Saigon Maru le 18 septembre, et le 27 septembre le transport armé de 6.370 tonnes Ural Maru et le pétrolier de 6.500 tonnes Tachibana Maru, puis le cargo de 6.900 tonnes Taibin Maru, le 4 octobre. Rallie Fremantle le 20 octobre.

Lt.Cdt George W. Grider. Patrouille en mer de Chine méridionale en novembre et décembre 1944. Coule le destroyer Kishinami et torpille le pétrolier de 10.000 tonnes Hakko Maru le 4 décembre, à 500 km au sud-ouest de Manille. Plus tard, le pétrolier irrécupérable est sabordé par 13°12'N - 116°35'E. voir la carte. Le 21 à l'aube, au nord de Cam Ranh Bay, d'une gerbe de 6 torpilles, coule les pétroliers de flotte de 9.200 tonnes Omurosan Maru, Otowasan Maru et Arita Maru de 10.200 tonnes par 15°07'N - 109°05'E. voir la carte. Rallie Fremantle le 2 janvier 1945.

Patrouille en mer de Chine de janvier à mars 1945. Coule le cargo de 850 tonnes Koho Maru le 25 février. Rallie Pearl Harbor le 3 avril, puis la côte ouest pour révision majeure.

Tonnage officiellement coulé : 100.231 tonnes (record)

Déplacement en plongée : 2 424 tonnes.
 Longueur : 103 m.
 Vitesse : 20,25 nœuds en surface, 8,75 en plongée.
 Profondeur de test : 99 mètres.
 Autonomie : 75 jours et 11 000 milles à 10 nœuds.
 Equipage : 66 officiers et matelots.
Armement : 24 torpilles de 21 pouces en 6 tubes AV et 4 tubes AR,
 1 canon de pont de 4 pouces,
 1 canon AA de 40 mm,
 2 mitrailleuses AA de 12,7.
77 unités de cette classe furent construites, 57 survécurent.

Gato.zip
Archives compressées en format ZIP 1.4 MB

Sous-marin de haute mer GUSTAVE ZEDE (1914 – 1937).

Sous-marin de haute mer  dont la construction est ordonnée le 4 juillet 1910, et commencé à Cherbourg le 14 février 1911 . Il est mis à flot le 20 mai 1913, et entre en service le 10 octobre 1914, à la 2e escadre légère. Du 19 au 23 octobre 1914, il quitte Cherbourg pour poursuivre ses essais à Brest, puis le 31 mars 1915, il quitte la cité du Ponant avec l'Archimède pour la Méditerranée. C'est là qu'entre 1914 et 1915, il effectue une série de raids entre Brindisi et le nord Adriatique. Il est de retour à Cherbourg le 4 janvier 1916 et est affecté à la 1ère escadrille de sous-marins de la Manche. Enfin, en novembre 1918, il rallie Toulon où il désarme. En réserve à partir de 1931, il n'est plus guère utilisé, jusqu'à sa condamnation le 27 janvier 1937. Sa coque est vendue à Brest le 21 avril 1938.

Chantier :  Cherbourg.  
Commencé : 14.02.1911
Mis à flot : 20.05.1913
Terminé : 1914
En service : 10.10.1914
Retiré : 26.04.1937                            
Caractéristiques :  809 t ; 1 806 t.pl ; 3 500 cv ; 74 x 6,99 m ; 2 moteurs électriques 820 cv ; 2 machines à vapeur 2 000 cv ; 2 chaudières ; en 1921 2 Diesel MAN 1 200 cv.
Symbole de coque : GZ.
Armement : VII TLT de 450 + X torp. de 450  + I de 75 mle 1897 + I de 47 remplacé ensuite par I de 75  + I mitrailleuse mle 1907.

GZ.zip
Archives compressées en format ZIP 471.8 KB

PCE(R)-852 Class Patrol Craft Escort (Rescue)

Les PCE sont des navires méconnus de la Seconde Guerre Mondiale. Issus des Escorteurs de type PC, ils étaient plus long et plus larges de 3m. Ils apparurent en 1943 lorsqu'apparu le besoin de posséder des navires plus gros et plus polyvalents que les PC. Les PCE se différenciaient par leur long gaillard d'avant moins typiquement américain que le pont ras à tonture prononcée des PC. Les premiers exemplaires de PCE ne possédaient pas de cheminée et l'échappement des diesels s'effectuait à travers la coque. Les suivants furent dotés d'un mince tuyau puis les derniers d'une petite cheminée à parapluie cintré.
Soixante huit exemplaires furent produits ainsi que 17 au titre du programme Lend-Lease. Certains furent convertis en PCE(R) (Rescue) et d'autres en navires de controle amphibies PCE(C).

Spécifications techniques (PCE- 1943)
Déplacement     850 t. Pleine Charge
Dimensions     56,24 m long, 10,08 m large, 2,74 m de tirant d'eau
Machines     2 hélices, 2 diesels, 2000 cv.
Vitesse maximale     15.1 noeuds
Blindage     Aucun
Armement     1 de 76, 6 de 40 mm, 4 de 20 mm, 1 LR hedgehog, 4 LG, 2 casiers grenades ASM.
Equipage     96 officiers et matelots.

USS PCE(R)-852.zip
Archives compressées en format ZIP 824.7 KB

Landing Craft Vehicle & Personnel

Le Landing Craft, Vehicle, Personnel (LCVP) ou Higgins Boat, est un engin de débarquement américain massivement utilisé lors de la Seconde Guerre mondiale.
Cet engin de débarquement (appelé aussi péniche) fut créé par Andrew Higgins (1886-1952) dans son usine de la Nouvelle Orléans. Ses formes de coque sont inspirées de celles des bateaux naviguant dans les marécages de la Louisiane. Plus de 20 000 exemplaires furent construits par Higgins Industries et les titulaires de licences1.
Construit en contreplaqué marine, le LCVP pouvait transporter 36 soldats, soit l’équivalent d’une section, et filer 9 nœuds (16,7km/h) à pleine charge. Les soldats embarquaient dans la péniche en descendant le long de filets déroulés contre la coque du transport de troupes où elle était accostée. Ils en débarquaient à terre par une rampe mobile qui s'abaissait à l'avant de l'engin.

   Déplacement: 8,100 kg
    Longueur: 11 m
    Largeur: 3,29 m
    Tirant d'eau: 0,96 m à l’arrière, 0,7 m à l’avant
    Vitesse: 9 nœuds (16,7 Km/h), 15 nœuds à lège (27,8 Km/h)
    Armement: 2 mitrailleuses Browning 1919A4 (7,62 mm)
    Équipage: 3 (1 homme de barre, 1 matelot, 1 mitrailleur)
    Capacité: 36 soldats ou un véhicule de 2 700 kg
    Moteur diesel de 225 ch (Gray) ou
    moteur gasoil 250 ch (Hall-Scott)

LCVP 02.zip
Archives compressées en format ZIP 626.9 KB

Vous trouverez le ballon de barrage dans la rubrique "Alliés air" et la plage d'Utah beach dans la rubrique "Divers".

L.C.T Mark 6

La catégorie des "Landing Craft Tank" comprend quelque 8 versions, sensiblement différentes les unes des autres.
Le LCT.Mk.6 est dit aussi LCT américain ou LCT court.
Mais les LCT.Mk.6 ont deux inconvénients importants, une vitesse insuffisante, ne dépassant pas 8 noeuds à lège et tombant à 6,5 noeuds en charge, et une mauvaise tenue à la mer.

Dimensions
Longueur :     36,70 m
Largeur :     9,75 m
Tirant d'eau AR :     1.5 m
Armement :
deux canons de 20 mm
Equipage : 12 ( 2 officiers et 10 marins)
Motorisation :     trois hélices associées chacune à un diesel Gray-Marine
Puissance :     1500 CV
Vitesse max :     8 noeuds
Déplacement
Lège :     120 t
Pleine charge :     270 t
Charge utile :     150 t

LCT MK6.zip
Archives compressées en format ZIP 273.4 KB

USS Astoria (CA-34).

USS Astoria (CA-34).
La classe New Orleans est une classe de sept croiseurs lourds de l’United States Navy dans les années 1930. Elle est la dernière construite sous les directives fixées par le Traité de Washington de 1922, limitant le déplacement à un maximum de 10 000 tonnes et un calibre maximum de 200 mm pour les batteries principales d'artillerie.
Chanier naval : Puget Sound Naval Shipyard Bremerton         
Mise en service : 28 avril 1934     
Coulé le 9 août 1942 entre Guadalcanal et Tulagi.

Période de service :     1932-1960
Navires construits :     7
Navires prévus :     7
Navires perdus :     3
Navires désarmés :     4
Navires préservés :     0
Caractéristiques techniques
Type :     croiseur lourd
Longueur :     179,27 m
Maître-bau :     18,82 m
Tirant d’eau :     6,93 m
Déplacement :     10 136 tonnes
Port en lourd :     12 463 tonnes
Propulsion :     4 turbines à vapeur
8 chaudières
Puissance :     107 000 ch
Vitesse :     32,5 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage :     ceinture =38-127 mm
pont = 51-76 mm
tourelle = 766-150 mm
barbette = 38 mm
kiosque = 203 mm
Armement :     9 canons de 200 mm (3x3)
8 canons de 127 mm
8 mitrailleuses Browning M2 de 12.7 mm
24 Bofors 40 mm (en 1942)
28 canons automatiques Oerlikon de 20 mm (en 1942)
Aéronefs :     4 hydravions, 2 catapultes
Rayon d’action :     10 000 nautiques à 15 nœuds (1 200 à 1 800 tonnes de mazout)

Astoria.zip
Archives compressées en format ZIP 4.1 MB

Landing Craft Assault (LCA)

Le LCA (Landing Craft Assault) est la barge de débarquement basique de l'armée britannique. Dessiné puis produit en 1939, cet engin est l'équivalent anglais du LCVP américain et peut contenir entre 30 et 35 soldats selon leurs équipements et les missions.
La coque - en contreplaqué - est à fond plat, ce qui permet un accostage le plus proche du sable sec. Des plaques de blindages peuvent être ajoutées afin d'assurer une bonne résistance à la barge de débarquement. Mais du fait de ce poids, la vitesse est l'élément le plus criticable du LCA. Il atteint très rarement les 8 noeuds théoriques.

Les soldats sortent du LCA de la même manière que le LCVP américain, mais avant la rampe de débarquement, les hommes doivent traverser une porte blindée à deux battants qui offre une protection supplémentaire à ses occupants.
Le LCA anglais a été très largement utilisé par les troupes britanniques et canadiennes lors du débarquement de Normandie.

Fiche technique du LCA
Pays créateur/utilisateur : Grande-Bretagne
Dénomination : LCA
Propulsion : 2 moteurs essence Ford V8 de 65 chevaux chacun
Capacité : de 30 à 35 hommes avec équipement
Armement : 1 mitrailleuses 12,7 mm (.30 cal.),
2 mitrailleuses Lewis
Masse : 15 000 kg
Vitesse : 8 noeuds
Longueur : 12,50 m
Largeur : 10,10 m

LCA.zip
Archives compressées en format ZIP 2.0 MB